bandeauwebmda2019

Mjc des romains : qui est le Bouc émissaire ? Spécial

Écrit par

Environ 100 personnes présentes à l'assemblée générale de la MJC CENTRE SOCIAL FORUM DES ROMAINS
ce jeudi 3 septembre 2015 à 18h.

Avec l'absence d'un vrai trésorier, d'une vraie secrétaire, des démissions du CA à venir, les départs volontaires programmés, des licenciements inévitables et surtout des grandes difficultés financières dans la MJC, et pour finir, les inquiétudes, la soirée était un peu lourde !

La MJC CENTRE SOCIAL FORUM DES ROMAINS se dirige tout droit vers une décision de justice si ses partenaires financiers ne mettent pas sérieusement la main à la poche, moyennant bien sûr une restructuration complète, pérenne.


Toute la soirée, c'était quel est le "BOUC ÉMISSAIRE", à qui la faute ?
Une situation alarmante, pour une MJC indispensable dans ce quartier de la ville d'Annecy.

Au Mag'lac, par le biais de notre webmestre dépêché pour l'occasion :
Cédric Le Goff, ancien élu de la ville d'Annecy.
Après avoir entendu avec attention, "les débats et les attaques des uns et des autres" :

La décision est purement politique.

Pour la ville d'Annecy, 300000 € de subvention + 75000 € pour le poste du directeur, etc..
C'est une petite dépense pour la ville d'Annecy si l'on compare d'autres subventions très discutable
que ce soit dans le monde associatif (exemple Annecy Classic Festival) ou dans "la voirie de l'inutile"

Le monde associatif MJC ou Centre Social, ont besoin d'une réévaluation significative à la hausse
de ses subventions, chaque année, c'est une évidence.


La 1ère question : La MJC CENTRE SOCIAL forum des Romains 
répond elle aux besoins de la population si elle licencie du personnel ?

...des sérieux doutes à ce sujet.


La ville d'Annecy ne souhaite pas perdre cette MJC, mais est-elle à la hauteur ? entre les demandes/obligations de la ville aux MJC et ses subventions ?

Les principales causes ou défaillances sont :
(d'après notre écoute attentive des débats)

- La ville d'Annecy (le 1er financeur n'a pas su gérer la crise, ce n'est pas possible autrement !)
- La fédération Rhône-Alpes (qui ne joue pas son rôle de soutien et de régulation, d'après ses statuts, la fédération n'a pas simplement le rôle d'employeur de direction des MJC, comme nous l'avons entendu toute la soirée. Une grande mauvaise foi, lors des échanges)
- La mauvaise gestion financière de la masse salariale par l'association (depuis plusieurs années, en l'occurrence par l'ancienne direction d'après les membres).

-----------------------------------------------------------

Pour être plus précis, extrait/compte rendu de la soirée :

Le président Jean-Pierre Gay commence la séance par des remerciements, salariés, animateurs, bénévoles, la présence des élus,
Dominique PUTHOD Maire-adjoint de la culture (remplace Marylène FIARD Maire-adjoint : enfance, jeunesse, famille et équipements socio-culturels), accompagné par Marie-Agnès BOURMAULT conseiller délégué logement (remplace Laurent CHIABAUT conseiller municipal) et la direction Enfance Jeunesse Culture de la ville d'Annecy. Présence aussi des élus Evelyne MARTEAU, Denis DUPERTHUY, Alain GERMANI conseillers municipaux de l'opposition "liste Denis Duperthuy".
Absence des élus d'Annecy d'extrême droite et absence des élus d'Annecy de la liste Bexon.

Si nous avons bien compris, 3 représentants de la Fédération des MJC en Rhône-Alpes sont présents dont Marie-France MURAT de la direction régionale,
madame WILLER pour la C.A.F, 2 directrices de MJC (Meythet et Annecy Novel)

puis quelques informations sur la préparation des dossiers de conventionnement, les activités pour 2015-2016 qui sont prêtes, d'après le président etc..

---------------------------------------------------------

Le président laisse la parole au Commissaire aux comptes, Monsieur Paquier. (responsable de la convocation pour cette AG)
Parole très attendue, vu la situation très difficile de la MJC :

Monsieur Paquier "Vous avez tous reçu mon rapport spécial d'alerte.."
le public intervient.. "on n'a rien reçu"
Monsieur Paquier explique le rapport d'alerte... depuis début février 2015, 1er alerte sur les comptes.
Après réponse, début février, du président et suite à la réunion du conseil, à la suite des échanges, Monsieur Paquier a décidé d'arrêter la procédure d'alerte de la difficulté financière surtout pour laisser un peu de temps à la direction, pour réfléchir aux mesures à prendre.
Ultérieurement, après AG, Monsieur Paquier indique ne pas avoir connaissance des mesures indispensables pour redresser la situation ou assurer l'exploitation.
Depuis juillet 2015, rien de nouveau.
Rappel du commissaire aux comptes : au 31 décembre 2014 : déficit d'environ 70000 €, fond propre très faible, pas de plan d'action, soutien financier peu précis.
Au 10 juillet 2015, dernier rapport d'alerte, aucune décisions suffisantes pour redresser la situation ou assurer l'exploitation.
(le budget de l'association est (environ) d'1 million d'euros, il faut environ 150000 € de fonds propres pour assurer un fonctionnement régulier, on en est loin apparemment...)
Comme le précise le commissaire aux comptes, le tribunal doit être informé de la situation. 

A l'issue de cette assemblée, le commissaire va transmettre au tribunal de Grande Instance les faits et les décisions prises.

----------------------------------------------------------------------------------------

Puis la parole est donnée à H.TERRASSON qui est directeur adjoint "par intérim de direction" depuis le 11 février 2015.
il annonce : (synthèse)

1/ "la ville d'Annecy.. la subvention municipale qui était en suspend pour l'instant (dernier tiers) sera versé pour clore l'exercice 2015... c'était une très forte inquiétude, bon cela ne va pas résoudre notre problème monsieur le Commissaire"
2/ "un mail du conseil départemental qui confirme le versement d'une subvention de 21000 € qui était aussi en attente.."
(les 2 conseillers départementaux absents sont excusés, MME GONZO MASSOL ET MR DAVIET)
3/ "Une demande de soutien à la C.A.F de l'ordre de 40000 € pour 2015 et 25000 € pour 2016, démarche en cours instruit officiellement le 29 septembre 2015."
4/ "2 départs volontaires, 1 responsable petite enfance (éducatrice) et 1 animatrice secteur jeune par le biais d'une rupture conventionnelle.
(cela dit, ce sont des postes vacants à renouveler.)"

5/ H.TERRASSON annonce qu'il a fait une demande au CA de rupture conventionnelle, dans un premier temps refusé par le conseil d'administration puis accepté par la suite, le dossier n'est pas encore envoyé ( pour info : la rupture peut être refuser par l'organisme d'état chargé de l'acceptation). La réduction de ce poste aura un impact financier de la réduction de la masse salariale d'environ 53000 €.

Le Président Jean-Pierre Gay : "Nous regrettons ce départ annoncé, mais nous avons accepté" plusieurs remerciements de la part du président pour monsieur H.TERRASSON..
(Plusieurs louanges dans cette assemblée autour de leur "directeur par intérim" qui "a fait le job" "il a bien tenu la barre" d'après le président, les membres du CA et les adhérents)

 

Dans les débats et suite aux questions des adhérents :

H. TERRASSON avait postulé auprès de la Fédération des MJC en Rhône-Alpes
pour le poste de directeur. L
a fédération n'a pas retenu sa candidature.

Dominique PUTHOD Maire-adjoint de la culture : Le maire adjoint compare les MJC, mais est-il juste de comparer ? les missions sont différentes, à Novel, on paye son ticket pour aller au cinéma et dans une autre MJC, même si l'on n'est pas adhérent, on visite une exposition gratuitement.. Les MJC sont elles comparables ?
Pour le maire adjoint, la masse salariale de la MJC est sans doute trop lourde par rapport aux autres..

D.PUTHOD : au commissaire aux comptes... "quels sont les étapes suivantes ?.." "Si l'on se regarde pendant six mois dans le blanc des yeux, c'est la cessation de paiements pour la MJC des Romains"

Pour le maire adjoint, les administrateurs n'auraient rien fait... maintenant que la crise est au maximum, il demande les étapes au commissaire aux comptes !!?? 

Sébastien GASPARD, trésorier démissionnaire, prend la parole.. révolté, où sont passés les 75000 € pour le poste de directeur qui n'existe pas à la MJC ? on a eu Hervé depuis février, sinon, sans directeur,
pas de subvention C.A.F... Après une réponse technique du maire adjoint, cela revient au représentant de la fédération MJC de faire un cours sur le fonctionnement de la Tripartite..

Un membre du conseil d'administration Vincent CORBAUX : s'en prend directement au directeur précédent de la MJC qui aurait endormi le bureau, ce dernier était très surpris des déficits de la MJC ET pas que le bureau mais aussi les professionnelles et l'assemblée générale.
(pour répondre à D.PUTHOD) Vincent CORBAUX : Il a bien eu des actions et des décisions prises pour sortir de la situation difficile de la MJC et il annonce que de 70000 € de négatif à l'AG précédente et maintenant 6000 € de positif en prévisionnel. (C'est quand même une information importante)

Puis Vincent CORBAUX ose et demande à D.PUTHOD le paiement du salaire H.TERRASSON directeur adjoint mais qui a été finalement un vrai directeur. 
Cette subvention pourra aider l'association dans cette situation difficile. (réponse du Maire adjoint ??)
(Intervention applaudie par la salle)

 

Intervention de Denis DUPERTHUY conseiller municipal :

"La réunion de ce soir pose un certain nombre d'interrogations.. sur.. comment on en est arrivé là..
Je ne suis pas non plus amateur des théories du bouc émissaire... certains essaient de désigner un ou des responsables.."

Message à la fédération des MJC : "Rappelez-nous combien de directeurs fédéraux se sont succédé dans cette MJC depuis 3 ou 4 ans ?... " rire dans la salle..
"en matière de fonction employeur, il y aurait des choses visiblement à interroger" le directeur régional, si j'ai bien compris, pose la question :
Dites-nous comment on peut vous aider à apporter des choix si difficiles ?, mais les bras m'en tombent... Comment les aider ?, en leur donnant un directeur pour commencer, c'est votre boulot !"

"Combien de candidature reçue... je m'adresse cette fois au conseil d'administration et son président... depuis le 11 février.. de directeurs fédéraux, pour remplacer les directeurs fédéraux défaillants jusque-là ?" (réponse apportée par la suite par CORBAUX : "aucun, zéro")

et en réponse à Dominique PUTHOD : "Dire que ce n'est pas suffisant, peut-être, et on en discute, mais dire que rien n'a été fait, je trouve que là, c'est aller dans un affrontement qui n'est pas sérieux, qui n'est pas honnête avec des gens, qui je le répète, ne sont que des bénévoles, ils n'ont pas nécessairement toutes les compétences pour gérer des masses salariales aussi importante..." (Intervention applaudie par la salle)

ARTICLE DANS SON BLOG sur le sujet ici

 

Le commissaire aux comptes reprend la parole, mais explique qu'à ce jour ce n'est pas à lui à prendre des décisions de gestion sur les différents scénarios possibles.
Il maintient ce qu'il a dit au début de l'assemblée. il va informer par obligation et transmettre au tribunal de Grande Instance les faits et les décisions prises lors de cette assemblée.

 

La déléguée du personnel : (elle vit seule avec son enfant et la MJC comme elle le dit c'est son "gagne-pain" et sa situation n'est pas unique) grande inquiétude sur le versement des salaires, sur la situation..
Le personnel a besoin de sécurité pour remplir ses missions..

Un message touchant qui traduit la dure réalité de la situation de la MJC, et maintenant, les inquiétudes légitimes des salariés.

 

Les échanges prennent fin sur la recherche de mécénat par Lionel, Membre du bureau et sur quelques échanges un peu difficiles, une fois de plus avec la fédération des MJC et cette fois avec le directeur par Interim TERRASSON Hervé.

 

MA CONCLUSION

Comme suite à l'intervention de Denis Duperthuy, "turnover" de nombreux directeurs/directrices depuis plusieurs années à la MJC, ils sont envoyés sur des critères précis (d'après la fédé !) par la Fédération des MJC, la ville d'Annecy peut quand même se poser la question de l'efficacité des services fédéraux ou tout simplement de ce Tripartite, certains élus, membres, adhérents se posent la question, elle est tout à fait légitime.

Les représentants de la Fédération des MJC présents sont remis en cause à plusieurs reprises lors des débats de l'assemblée, la communication, les échanges sont apparemment très difficiles.

Avec le recul et mon expérience d'élu, j'ai bien peur que la méthode fédérale n'a pas changée,
le contrat de la ville et de la fédération de MJC doit être remis en cause, revu ou corrigé..

Pour conclure, avec un peu de positif lors de cette assemblée générale du 3 septembre 2015 : 

4 nouveaux membres se sont présentés aux votes ce soir, une ancienne directrice d'association à la retraite, mais aussi des nouveaux membres avec des compétences en comptabilité, ressources humaines et gestion d'association. Un bon point pour le redressement.. (3 d'entre eux sont habitant du quartier) 

 

Nous souhaitons un bon rétablissement à notre MJC...

Il faut trouver "une ordonnance" digne et humaine pour la préservation sociale et culturelle du quartier, ainsi que le maintien du personnel et de ses bénévoles.

Et je souhaite que la Ville d'Annecy mette tout en oeuvre pour redresser la situation.

Nous avons fait un article plutôt complet, vu l'urgence de la situation, il est important que tous les adhérents, utilisateurs de la MJC, les citoyens soient informés.

 

Cédric Le Goff et Géraldine du mag

 

>>>> Ps: excusez, si erreur ou omission, prénom, nom etc..  Merci de nous contacter si vous souhaitez une rectification, erreur ou omission.

Partenaire du Canard du Lac : SunAlpes Radio - La 1ère Webradio des Alpes et de Suisse ici