bandeauwebmda2019

Clap de fin pour le CESC sur la presqu'île d'Albigny ! Un "raccourci" sur les coûts ? Spécial

Écrit par

La déclaration d'utilité publique était annulée par la cour administrative d'appel de Lyon en juin 2019, suite à cette nouvelle victoire des opposants aux projets, le président du Grand Annecy devait prendre une décision, recours ou abandon.
(Il avait deux mois pour dire si il saisissait le Conseil d'Etat)

Jean-Luc Rigaut a annoncé, ce jeudi 1er août, la fin du projet du centre des congrès sur la presqu'île d'Albigny, une grande victoire pour les associations et tous ceux qui ont dit NON depuis plus de dix ans.

Un long combat judiciaire et des millions d'Euros parties en fumée d'après les opposants.

Beaucoup d'opposants ne sont pas contre un Centre de séminaire et de congrés, mais pas question sur la presqu'île d'Albigny contraire au respect de loi littoral.

Jean-Luc Rigaut dit revoir sa copie avec un autre dossier en cours sur un autre lieu.

A quelques mois des élections municipales le président du Grand Annecy se débarrasse d'une verrue, même d'un boulet de canon bien lourd.

Maintenant la question que se pose les annéciens, c'est le coût pour ses dix ans de projet que ne verra pas le jour ?

Acquisition de 7 propriétés privées + villa abeille ?, les études géologiques entre autres, le travail architectural réalisé par Snøhetta, le coût judiciaire,

Avec un calcul un peu plus précis, beaucoup d'éléments sont à prendre en compte, les coût de la communication, le site Internet, l'enquête publique, le coût salarial pour le personnel mobilisé pendant plusieurs années sur ce dossier et on en oublie surement un "wagon"..

Pour le président du Grand Annecy dans l'Essor Savoyard il "pense que 80 % d’entre elles vont pouvoir être réutilisées par la suite"  que sur plus de 10 millions d'Euros d'après les calculs de certains opposants, la perte serait d'environ 500 000 € (d'après Jean-Luc Rigaut).

Sans ce projet, il n'y aurait pas eu l'acquisition de 7 propriétés privées ? (5 millions d'Euros) et d'après les opposants la perte est sous-estimée, bien évidemment c''est un peu compliqué de dire aux annéciens que des millions d'euros sont parties en fumée, ça fait tâche sur un bilan de mandat,  un "raccourci" sur les coûts ?

Enfin, les opposants sont pour l'instant dans la joie et la victoire, mais la question aussi se pose sur le pourquoi tant de procédures et de temps, alors que même des élus proches de sa majorité à l'époque ont lancé l'alerte sur ce projet il y a plusieurs années, ainsi que l'opposition de gauche,
Bernard Bosson et de multiples associations, une décison de bons sens très tardive, plusieurs opposants sont convaincus que Bernard Accoyer a joué le rôle principal dans cette affaire.

 

Elodie

 

 

 

Partenaire du Canard du Lac : SunAlpes Radio - La 1ère Webradio des Alpes et de Suisse ici