bandeauwebmda2019

Un roman dans les ruelles d'Annecy et les hauteurs de Talloires Spécial

Écrit par

Olivia METRAL est l'auteur d'un roman dont l'histoire se passe notamment dans les ruelles d'Annecy ainsi que sur les hauteurs de talloires.

Le livre s'intitule "SONATE DES OISEAUX BLANCS" paru aux éditions Baroch cet été. (Décitre ici)

Olivia Metral (Annécienne) a écrit un livre scientifique qui fait déjà référence :
«Le miel dans votre pharmacie».

Ses études de pharmacie ne l’ont pas coupée de sa passion pour l’écriture, bien au contraire.
A son style très littéraire, elle ajoute une modernité qui lui donne un ton particulier. Elle
sait l’utiliser à merveille, que ce soit dans les ouvrages de vulgarisation ou dans les romans.

Olivia est passé à plusieurs reprises à la télévision et à la radio.

Dans une écriture littéraire semblable à celle de Maupassant, avec une sensibilité
moderne, Olivia Metral nous emporte, nous bouscule et nous surprend.
Elle fait preuve d’une inventivité et d’un sens de la construction narrative qui
ancrent ce texte dans la littérature française. Elle nous confronte aux différentes
facettes de notre intérieur en s’adressant à nous à travers le parcours de
plusieurs hommes et femmes projetés entre noirceur et lumière.
On s’émeut, se questionne, s’égare et finalement tout s’éclaire. Un brin de
folie, quelques rayons de soleil, trois notes de musique et l’être s’oriente vers la
clarté. Vers ces oiseaux blancs que tous rencontrent un matin sur leur chemin.
Un premier roman choral rédigé d’une écriture parfaitement maîtrisée par une
jeune femme qui, à l’évidence, connaît bien les méandres de l’âme humaine.
Cet ouvrage a été un vrai coup de coeur du comité de lecture de notre maison
d’édition. « C’est pour cela que nous faisons ce métier ! » nous sommes-nous
écriés.

« Si tu m’envoies un oiseau noir, moi, je te renverrai un oiseau blanc. »

Reprenant cet adage issu d’un conte soufi, Olivia Metral nous transporte à travers le
parcours d’hommes et de femmes ballottés par la vie entre noirceur et lumière. Bouleversant
nos perceptions, brouillant les pistes, l’auteure nous inonde de sensibilité. Elle
peint des existences au gré de leurs intempéries : de la folie à la tristesse, en passant par
la violence, mais aussi de la joie, de l’amour et de la poésie.
Cette sonate se joue selon différents tempos. L’incarcération d’un homme croise la
démence d’une artiste, la perception du monde par une aveugle se mêle aux mystères
d’un prêtre quasiment athée et la détresse d’un sans-abri chemine aux côtés d’une pianiste
dont la musique est encore muette.

Partenaire du Canard du Lac : SunAlpes Radio - La 1ère Webradio des Alpes et de Suisse ici