CESC : On assume le risque quand on accepte en même temps les conséquences ! Spécial

Écrit par

Ce 24 juin au matin, les responsables ou présidents des acteurs économiques renouvèlent le partage dans les réseaux sociaux de la lettre d'engagement/soutien (publié dans le blog du président CCI le mardi 21 juin) adressée au préfet de Haute-Savoie pour soutenir le projet de centre d'expositions de séminaires et de congrès prévu sur la presqu'île d'Albigny.

Sur les réseaux sociaux, colère, amertume ou tout simplement des citoyens dépités après les différents partages de cette lettre..

Malgré, (dans le désordre..)

Le déficit de concertation, les pétitions contre ce projet (16000 signatures), la mobilisation des citoyens ainsi que de plusieurs associations depuis de nombreuses années,
projet inutile d'après le rapport de la commission d'enquête ou obsolète, à l'avenir incertain qui dénonce le coût financier et humain,
l'endettement, les chiffres fragiles, le surcoût, la loi littoral, l'impact sur l'environnement.. Enfin la liste est longue..

Et dans l'attente de la réponse du préfet,
les élus signent ou votent "OUI" (jeudi 23 juin) accompagnés des acteurs économiques (visuel ci-dessus) (mardi 21 juin) pour la poursuite du projet de centre d'expositions de séminaires et de congrès prévu sur la presqu'île d'Albigny.

“Il faut distinguer la ténacité de l'obstination : savoir insister et persévérer au bon moment, savoir aussi se retirer et renoncer quand il le faut.”

Les élus majoritaires du "Oui" et les acteurs économiques signataires de la lettre au préfet ont donc choisi de prendre une part de responsabilité dans le projet de centre d'expositions de séminaires et de congrès prévu sur la presqu'île d'Albigny

Dans les réseaux sociaux : "On assume le risque quand on accepte en même temps les conséquences" "le citoyen n'a plus la parole" "c'est moi qui va devoir payer ceci pendant des années" "Ô non !"..

Partenaire du Canard du Lac : SunAlpes Radio - La 1ère Webradio des Alpes et de Suisse ici