Politique & économie

Politique & économie

Nous saluons la transparence pour l'affichage publique des indemnités.

(Contrairement a ce que l'on a pu lire ou entendre, il y avait quelques erreurs sur le tableau des indemnités des élus sur le site de la ville d'Annecy, il aurait été corrigé ce jour)

A savoir : un élu à Annecy a souvent 1, 2, 3 mandats "localement dans sa commune" ou plus, ce n'est pas nouveau !

C'est pour cette raison que nous sommes contre un cumul de mandat à la région ou au département pour les élus déjà concernés par 2 mandats à la ville.

Il y a bien dans cette liste des candidats aux prochaines échéances dans la minorité et la majorité municipale.

(Faites ce que je dis, ne faites pas ce que je fais !)

 

Extrait : (Montant mensuel brut)

François Astorg : Maire & Vice président du Grand Annecy : 7049 €
(Un maire d'une métrople de plus de 100 000 habitants gagne en moyenne 5 640 € bruts par mois en France, dans une communauté d'agglomération de 100 000 à 199 999 habitants : Un vice-président gagne en moyenne 2 554,63 € bruts par mois)

Le premier maire adjoint & Conseiller communautaire : 3004 €

Un adjoint & Conseiller communautaire : 2469 €

Un maire délégué & Conseiller communautaire : 2567 €

Conseiller municipal & conseiller communautaire : 525 €

Vice-Présidente du SILA : + 545 €

Vice-Président du SCOT : + 484 €

Vice-Président du SYANE : + 363 €

2 conseillers de la région sont en fin de mandat : + 2000 € à 2300 €

L'indemnité de base est "touchée" par plusieurs élus : Conseiller municipal : 291 €

 

---------------------------

Info : 

La député Frédérique Lardet (aujourdhui maire adjointe et présidente de l'agglo..) est actuellement sur ses indemnités de mandat de député (dans l'attente du recours au conseil d'état des élections municipales, pas de cumul des indemnités.)

Jean-Luc Rigaut (ancien maire d'Annecy et vice président agglo, ex-conseiller général..) avait de très belles indemnités et mandats pendant plusieurs années, il touche maintenant 525 € comme Conseiller municipal & conseiller communautaire.

---------------------------

Si erreur(s) ou omission(s) faite le calcul, lecture libre ici (source officielle mis à jour ce 18 mai 2021):

https://www.annecy.fr/cms_viewFile.php?idtf=7956&path=tableau-indemnites-des-elus-conseil-municipal.pdf

ou la page : https://www.annecy.fr/38-elus-de-la-ville-d-annecy.htm

 

Pas de polèmiques les amis !!

Sachez que nous avons toujours des sénateurs et des députés très au dessus des indemnités de nos élus locaux et plusieurs élus nationaux brillent de leurs abscences dans les instances.

La préfecture de la Haute-Savoie a publié l’arrêté fixant la liste des binômes pour les élections départementales des 20 et 27 juin 2021.

Ci-dessous en format PDF.

https://www.haute-savoie.gouv.fr/content/download/36120/212659/file/AP_PREF_DCI_BCAR_2021_0116.pdf

 

Pour rappel, les conseillers départementaux sont élus dans chaque canton au scrutin binominal mixte majoritaire à deux tours.

Ils se présentent impérativement en binôme composé d’une femme et d’un homme. Chaque membre du binôme se présente avec son propre remplaçant de même sexe. Une fois élus, les deux membres du binôme exercent leur mandat indépendamment l’un de l’autre. Pour être élu au premier tour de scrutin, un binôme doit recueillir la majorité absolue des suffrages exprimés et un nombre de suffrages au moins égal au quart des électeurs inscrits. Pour qu’un binôme puisse se présenter au second tour, il doit avoir obtenu un nombre de voix au moins égal à 12,5 % du nombre des électeurs inscrits dans le canton. Si un seul binôme remplit cette condition, le binôme ayant obtenu le plus grand nombre de suffrages après lui peut se maintenir au second tour. Si aucun binôme ne remplit cette condition, seuls les deux binômes arrivés en tête peuvent se maintenir au second tour.

 

 

Source :  https://www.haute-savoie.gouv.fr/Actualites/Elections/Elections-politiques/Elections-regionales-et-departementales/Elections-regionales-et-departementales

 

Quelques chiffres sur les aides aux entreprises en Haute-Savoie (source gouvernement au 3 janvier 2021)

On vous fait une petite synthèse de ses chiffres, ci-dessous :

--------------

FOND DE SOLIDARITE

Fond de solidarité : 173,24 M€
Nombre d'aides : 87 935
Nombre d'entreprises : 1 894 655

Dont :
Hébergement et restauration : 42,6 M€
Commerce : 24,5 M€
Enseignement : 18,9 M€
Activités spécialisées scientifiques et techniques : 15,4 M€
Autres activités de services : 14,8 M€
Arts spectacles et activités récréatives : 12,5 M€
Construction : 10 M€
+ autres secteurs dont autres sections NAF 13,2 M€

A noter : La région Auvergne-Rhône-Alpes est numéro 2 en France derrière l'Île-de-France sur le montant du fonds de solidarité.

--------------

PRETS GARANTIS PAR L'ETAT

Montant : 1 516,88 M€
Nombre : 8 937 aides

Commerces en tête, suivi par l'industrie, l'hébergement/restauration, construction...

A noter : La région Auvergne-Rhône-Alpes est numéro 2 en France derrière l'Île-de-France sur le montant des prêts garantis par l'Etat

--------------

REPORT D'ECHEANCES FISCALES

Montant : 31,54 M€
Nombre : 1 374 aides

A noter : La région Auvergne-Rhône-Alpes est numéro 2 en France derrière l'Île-de-France sur le montant des reports d'échéances fiscales

 

--------------

Aides exceptionnelles aux artisans et commerçants : montant : 17,84 M€ - 20 323 aides

A noter : La région Auvergne-Rhône-Alpes est numéro 1 en France sur le montant des aides exceptionnelles aux artisans et commerçants

Activité Partielle :

Nombre de demandes : 189 455
Heures demandées : 49 649 310 h

A noter : La région Auvergne-Rhône-Alpes est numéro 2 en France derrière l'Île-de-France sur les demandes en activité partielle

 

 

(https://www.gouvernement.fr/info-coronavirus/carte-et-donnees)

Notre webmaster a participé simplement dans https://jeparticipe.annecy.fr/
 
Son projet : il propose des modifications sur la Place François de Menthon, des arbres sur la place et autour (non-allergènes), ajout pelouse en contour, plusieurs bancs, une grande fontaine, avec toujours un espace au centre pour l'animation ou les événements culturels, pour que ce lieu soit moins béton et devienne un poumon vert respirable de détente pour tous les habitants (photo de l'après ci-dessus).
 
Nous attendons la validation de son projet/proposition sur le site. https://jeparticipe.annecy.fr/
Et vous ? Qu'allez-vous proposer ?
 
(Avec la mise en place d'un budget participatif doté d'1M€ pour l'ensemble de la ville, vous pouvez proposer et sélectionner vous-même des projets pour le territoire ou pour votre quartier.)
 
Flash : 6 janvier à 17h : lien sur la proposition publiée : https://jeparticipe.annecy.fr/participation/1/3-espace-participatif.htm?submission=13&tab=7

Un nouveau préfet de Haute-Savoie a été nommé lors du conseil des ministres ce 29 juillet 2020.
à partir du 24 août, Alain Espinasse remplacera Pierre Lambert.

Décret du 29 juillet 2020 portant nomination du préfet de la Haute-Savoie :

"M. Alain ESPINASSE, préfet, secrétaire général adjoint, directeur de la modernisation et de l'administration territoriale à l'administration centrale du ministère de l'intérieur, est nommé préfet de la Haute-Savoie à compter du 24 août 2020."

Pour en savoir plus sur le nouveau préfet :

Alain Espinasse, 53 ans, Préfet et secrétaire général adjoint - Directeur de la modernisation et de l'action territoriale (Ministère de l'Intérieur) depuis mai 2016

ENA, promotion Copernic 2000-2002.

En 2012 : Alain Espinasse, était secrétaire général de la préfecture de l’Essonne,
il avait été nommé en qualité de représentant de l’Etat désigné par le ministre chargé des collectivités territoriales au conseil d’administration de l’AFTRP, en remplacement de Pascal Sanjuan (JO du 8 septembre).

Préfet de l'Indre en 2014 pendant 19 mois.

(photo linkedin du préfet)

 

(Si erreur ou omission n'hésitez pas)

Un internaute en colère, nous alerte, le département de la Haute-Savoie et son président Christian Monteil édite "Haute-Savoie magazine" a 385 000 exemplaires, une impression via une entreprise dans le Loiret !?

À l'heure on l'on prône le local ou les commerces de proximité, l'écologie et le bilan carbone, notre lecteur est très surpris de voir que le magazine est imprimé à Malesherbes dans le département du Loiret (45). (environ 500km).

Nous comprenons sa colère.

Une impression qui fait débat, qu'en pense les élus du département ? Peut-être une explication plausible, justifiée ?

Il n'y a pas moyen d'imprimer en Haute-Savoie ?

Le dernier numéro est consacré au bilan de mandat 2015-2021

Téléchargez ici : https://actu.hautesavoie.fr/haute-savoie-magazine

Vous pouvez lire en ligne le magazine ici :

https://fr.calameo.com/read/006017689d0c61ad1fd03

 

Info: les prochaines élections départementales sont en 2021 (Précédent vote : mars 2015, pour 6 ans)

magazinedepart74

Dans notre calcul de l'abstention nous avons repris tous les chiffres de 2008 / 2014 et 2020 aux élections municipales pour les 6 communes d'Annecy.

Même avec une prévison de baisse (Hors Covid-19) dans la tendance nationale des communes proches en nombre d'habitants, il apparaît très nettement une baisse considérable d'électeurs que l'on peut attribuer au Covid-19 pour Annecy.

D'après nous, plus de 15% environ n'ont pas fait le déplacement.

abstention2020

Le premier conseil d'agglomération du GRAND ANNECY s'est terminé un peu avant 1h du matin ! sous la présidence de Mme Noëlle DELORME, Maire d’Allèves,

94 élus représentant les 34 communes du Grand Annecy. (il y en avait 95 mais la commune de Saint-Sylvestre, faute de maire, ne sera pas représentée)

Election de la Présidence : 94 votants, 93 exprimés 1 blanc,

Frédérique  LARDET 50, Jean-Luc RIGAUT 43.

Mme Frédérique LARDET élue présidente du Grand Annecy.

7 voix de plus que le président sortant, pour rappel aux élections municipales (27 voix d'écart) le chiffre 7 serait -il "un chiffre problème" pour Jean-Luc Rigaut ?


Les 15 Vice-Président(e)s élu(e)s :

 

1ère  : Ségolène GUICHARD,  (Relocalisation de l’économie et relations extérieures).


2ème  : Christian ANSELME, (Aménagement des territoires et préservation des espaces naturels). 


3ème  : Francois ASTORG,  (Infrastructures et Transports en commun). 


4ème  : Marc ROLLIN  (Qualité de l’air, Transition climatique, écologique, et énergétique).


5ème  : Bruno LYONNAZ (Habitat bas carbone et construction bois).


6ème  : Didier SARDA, (Mobilités active, touristique, territoire cyclable).


7ème  : Thomas TERRIER (Gestion de l’eau).


8ème  : Chrisitian ROPHILE (Économie circulaire, valorisation des déchets..)


9ème  : Monique PIMONOW (Grand âge et autonomie).


10ème : Fabienne DULIEGE ( Agriculture, alimentation et ruralité).


11éme  : Elizabeth BATTAREL (Industrie et numérique)


12ème  : Etienne ANDREYS (Tourisme durable)


13eme  : Thomas MESZAROS (L’enseignement supérieur, recherches et développement)


14ème  : Pierre BRUYÈRE (Administration générale et support aux communes)


15ème  : Denis DUPERTHUY ( Finances).

 

Liste des 11 conseillers communautaires délégués : 

Artisanat : François Lavigne Delville (maire de Viuz-la-Chiesaz)

Economie solidaire insertion : Charlotte Julien (conseillère municipale Annecy)

Gens du voyage : Jean-Pascal Albran (maire de St-Eustache)

Rénovation énergétique : Gilles François (maire d’Argonay)

Gemapi, gestion des milieux aquatiques : Eric Peugniez (conseiller municipal Annecy)

Service à domicile : Viviane Marle (conseillère municipale Annecy)

Transports scolaires : Jean-Louis Toé (conseiller municipal Annecy)

Tramway et flux de marchandises : Sandrine Dell’Agglio (conseillère municipale Annecy)

Commande publique responsable : Alexandre Mulatier-Gachet (conseiller municipal Annecy)

Prospective territoriale : Jean-Claude Martin (maire d’Alby-sur-Chéran)

Evaluation des politiques publiques : Samuel Dixneuf (conseiller municipal Annecy)

 

Retrouvez la liste sur le site officiel :  https://www.grandannecy.fr/ (prochainement) 

(en cours de correction)

Des entreprises en difficulté dans notre agglomération. C'était prévisible, mais ne soyez pas surpris si vous trouvez "porte close" à l'entrée de certaines entreprises de l'agglomération. 

L'après-confinement Covid-19 à provoquer plusieurs dépôts de bilan ou redressements depuis juin et début juillet de certaines activités sur notre bassin, (liste annonces légales, jugement et rencontres), que ce soit dans la restauration (kebab, chinois, pizzeria), brasseries, cave à vins, société dans l'animation sportive, magasins de vêtements, agences de communication ou d'événements ..  plusieurs ont tout simplement fermer leurs activités avant l'été.

Même si certains n'étaient pas forcément en très bonne forme avant la crise sanitaire, c'est un coup de grâce pour certaines entreprises ..
Et malheureusement, d'après les indicateurs, ce n'est que le début, plusieurs nous disent que l'été sera le thermomètre de la santé ou pas de son activité !

"Rush à la reprise puis plus calme ensuite, on reste optimiste, mais ce début juillet est très moyen" nous dit un commerçant..

Une rentrée qui s'annonce déjà très compliquée avec des liquidations en cascade.

Pour les jeunes à la recherche d'un emploi d'été, c'est presque mission impossible, ils sont nombreux à nous dire qu'il n'y a rien ou très peu d'offres, ou alors beaucoup de candidats sur le même poste, ils espèrent beaucoup trouver un job pour le mois d'août, (à noter que les annonces sont en augmentation depuis quelques jours, Pole Emploi, Indeed.. mais il ne faut pas être trop difficile).
Les parents ne peuvent pas tous financièrement : certains étudiants seraient en difficulté pour payer leurs études à venir si pas de job pendant la période de vacances scolaires.

 Le problème le plus récurrent dans nos échanges avec certaines entreprises en difficulté, ce sont les locaux ou plutôt le loyer qui est souvent la première grosse dépense mensuel des entrepreneurs et avec 2 mois ou plus de fermeture. 
La lourde charge n'a pas toujours pu être re-négocié avec les propriétaires. "ça fait très mal, j'ai plus de 15 000 € de retard" nous dit un responsable de petite agence..

Les règles sanitaires et distanciation sociale sont encore en vigueur, même s'il y a un (énorme) relâchement un peu partout, dans tous les secteurs sur Annecy.
Une seconde vague avec un reconfinement serait catastrophique pour les entreprises de l'agglomération et les aides insuffisantes. 

 

Concernant l'article du Dauphiné libérée le 9 juillet 2020 -
"Annecy : ce que contient le recours en annulation du second tour"

Quand je lis l'article du Dauphiné, je suis surpris, cela fait plusieurs années que le magazine existe et c'est la première fois que le Dauphiné Libéré parle de mon magazine indirectement.
Ensuite, il apparaît important de présenter mon point de vue ou la vérité sur un sujet précis traité dans l'article du Dauphiné Libéré.

Rappel : le magazine canarddulac.fr (voir les mentions légales sur le site)
n'est pas une entreprise, ni une association déclarée,
il n'a aucun but lucratif, il n'a pas de salariés,

il ne bénéficie d'aucune subvention ou de mécénats,
il est un simple site internet personnel bénévole et indépendant accompagné de réseaux sociaux personnels

et d'autres sites internet personnels,
ils m'appartiennent,
je les utilise comme bon me semble dans le respect des lois en vigueur.

Les adresses: centriste.net, ecologie74.com, canarddulac.fr
comme d'ailleurs une bonne dizaine d'autres adresses ou nom de domaines de site internet m'appartiennent depuis de nombreuses années,
ses adresses pointent sur diverses créations par moi même à mon bon vouloir, dans un cadre de loisir/passion.

Certains se payent un abonnement Canal+,

d'autre préfère comme moi faire de la création ou de l'entretien de sites internet

via un espace d'hébergement personnel et privé 

 

J'ai choisi pendant ses élections de me servir de mes adresses de sites internet pour soutenir la liste de mon choix.

Je suis un simple citoyen, non-encarté politiquement.
Je ne fais aucunement partie de la liste de "Annecy Respire" ni de "Reveillons Annecy" d'aucune liste.
Je ne fais aucunement partie de l'équipe de campagne d'aucune liste pendant ses élections 2020.

Pour soutenir la liste de "Réveillons Annecy", j'ai ouvert un comité de soutien indépendant (indépendant ça veut dire ce que ça veut dire,
je n'ai pas demandé l'autorisation de la liste pour le faire et j'ai fait comme bon me semble, pour faire jouer la participation citoyenne)
il était composé d'un groupe sur facebook et d'un petit site internet blog en ligne. Ses créations m'ont demandé que du temps personnel, comme d'ailleurs d'autres citoyens ont passé beaucoup de temps dans leurs participations dans les réseaux sociaux autour de cette campagne ou comme n'importe quel citoyen via son blog personnel.

D'ailleurs certains colistiers n'ont pas hésité à le faire aussi via un blog personnel.

Je dénonce et récuse la phrase dans l'article cité : "Cette entreprise de désinformation" elle est diffamatoire et peu induire en erreur un lecteur.
canarddulac.fr et les autres sites internet ne sont pas une entreprise, ni une association.

 

Voilà, citoyennes, citoyens, la liberté d'expression a une limite pour certains candidats, c'est navrant dans notre démocratie.
et vous la presse institutionnelle, renseignez-vous avant d'écrire ou de partager une information.

 

Cédric Le Goff, le Webmaster.

 

(Infos : tous les articles, sauf erreur, concernant les élections municipales dans le site canarddulac.fr ont été désactivé la veille du weekend du second tour des élections municipales, par respect du vote des citoyens et pour éviter tout partage pendant le weekend.
ecologie74.com a retrouvé son site internet d'origine, il avait lui aussi été désactivé avec son groupe Facebook la veille du weekend du second tour des élections municipales, toujours dans le même but d'éviter le partage ou le commentaire pendant le scrutin.

 

(Le fondement du droit de réponse trouve sa source dans la loi 29 juillet 1881
sur la liberté de la presse. C'est l'article 13 qui encadre ce droit.
Il permet à toute personne mise en cause dans un journal ou un écrit périodique de présenter son point de vue au sujet.)

Page 1 sur 9

Partenaire du Canard du Lac : SunAlpes Radio - La 1ère Webradio des Alpes et de Suisse ici et L. des Alpes