Petite balade au bord du lac à la découverte des nouvelles "grandes" plages d'Annecy et d'Annecy-Le-Vieux.

Le manque de pluie depuis maintenant plusieurs semaines nous fait découvrir la terre  et le sable des fonds du lac.

Le niveau officiel du lac d’Annecy au pont de la Halle est proche de 11cm (record de 1947) !!! Voir Météo ici

Lien vidéo ici ou ci-dessous

Le Snack "La Récré" à côté du lycée Berthollet de plus de 17OO élèves doit être rénové.

De gros travaux sont nécessaires (notamment la mise aux normes handicapées), les coûts considérables risquent de devoir faire fermer ce snack historique des lycéens et des habitués du marché Taine...

Symbole de vie, de proximité et de rencontres.

Une affiche et une cagnotte pour les aider à "sauver" La Récré... 

Un élan solidaire ? c'est ici https://www.leetchi.com/c/sauvons-la-recre 

Merci Pascaline pour son message à notre magazine !

En dépit des promesses du gouvernement, le montant de la taxe d'habitation est du ressort des collectivités locales. Son montant est en effet calculé en multipliant la valeur locative nette de votre logement par des taux votés par votre commune et par votre intercommunalité.

La mauvaise surprise tombe bien mal pour le gouvernement, qui a abondamment communiqué sur une baisse de 30% de cet impôt pour les ménages les plus modestes, avant sa suppression totale d'ici la fin du quinquennat.

Mais la plus grande mauvaise surprise est bien sûr pour le citoyen, même si certaines augmentations sont assez faibles dans certaines communes, c'est toujours difficile de comprendre cette "mécanique politique" de prendre d'un côté pour reprendre de l'autre !!

Le taux communal et intercommunal d'Annecy n'a pas subi d'augmentation de la taxe d'habitation entre 2017 et 2018 pour les communes alentours les plus proches dans l'ordre :

MESIGNY 8,2 %
ARGONAY 6,3 %
LA BALME DE THUY 6,2 %
LOVAGNY 4,9 %
MENTHONNEX SOUS CLERMONT 4,7 %
CHOISY 4,6 %
ALLONZIER LA CAILLE 4,6 %
CUVAT 4,5 %
SILLINGY 4,3 %
LA BALME DE SILLINGY 3,2 %
VIUZ LA CHIESAZ 1,8 %
LE GRAND BORNAND 1,8 %
LA CLUSAZ 1,8 %
SAINT FELIX 1,7 %
CHAVANOD 1,6 %
VAULX 1,5 %
DOUSSARD 0,8 %
BLUFFY 0,6 %
SAINT SYLVESTRE 0,6 %
MONTAGNY LES LANCHES 0,6 %
EPAGNY METZ TESSY 0,6 %
CUSY 0,6 %
THUSY 0,4 %

A moins de 20 km d'Annecy la commune de Mésigny a quelques kilomètres de la Balme-de-Sillingy arrive en tête avec 8,2 % suivi derrière par la commune d'Argonay avec 6,3 %.

Source France Info - Filtre par Canard du Lac

Alerté par nos lecteurs sur le coût d'inscription dans le club de foot d'Annecy le Vieux.

L'USAV l'union sportive d'Annecy le Vieux a fêté ses 50 ans en 2017, peut-être le départ du nouveau projet sportif du club ?!

On peut lire dans le site Internet officiel du Club : L’US Annecy-le-Vieux rentre dans une nouvelle ère avec le projet sportif USAV Football Evolution qui verra le jour le 1er Juillet 2018.

Dès la saison prochaine, tous les joueurs du club s'entraîneront avec la même tenue.

Cette évolution répond à deux objectifs majeurs :

  • Respecter un principe d’égalité entre nos licenciés ;
  • Donner l’image d’un club sérieux et dynamique en interne, comme en externe. (source)

Au niveau des joueurs ou de leur famille, d'après le club chaque début de saison impose l’achat de nouvelles tenues. Donc pour le club, Les packs d'entraînement de l’USAV viennent en remplacement de ces achats !

Le port de ces équipements en séance étant obligatoire, leur achat ne constitue pas une charge supplémentaire pour le club.

Pour les familles qui ne sont pas toutes du même avis que le club sur cette nouvelle formule c'est 200 € (U12 à Séniors) ou 100 € (U6 à U7) a cela bien-sûr on ajoute la licence 2018-2019 de 170 € à 250 €.

Pour un U14 nous sommes donc à 450 € pour l'année, un U7 à 270 € l'année 2018-2019, avec une obligation de prendre la licence le samedi 16 juin 2018 sous peine d'un surcoût !!

Autant dire que pour les familles modestes le coût de cette nouvelle saison va faire mal,  le "pack foot" U12 à sénior est composé de :

2 shorts, 2 paires de chaussettes, 2 maillots, 2 trainings, 1 coupe vent, 1 sac..

Avec la croissance des jeunes côté chaussures , il faudra penser aussi au renouvellement de cet équipement indispensable, protège tibia.., à la charge des familles .. 

Une évolution du club surement intéressante dans le projet mais qui est de très loin adapté à toutes les bourses des familles !! (ps: renseignez-vous pour les aides de la CAF)

Evènements à venir : 

Le 24 juin 2018 - Venez fêter la fin de la saison, plusieurs jeux et repas canadiens..

(Si erreur ou omission contactez-nous)

Le glyphosate est un herbicide classé potentiellement cancérigène par l’Organisation Mondiale de la Santé. 
Le président Emmanuel Macron s’était engagé à interdire d’ici trois ans le glyphosate.

Les députés français ont rejeté les amendements qui visaient à interdire par la loi l'utilisation du glyphosate dans 3 ans en France.
Le vote du mardi 29 mai 2018 a été marqué par une faible participation des parlementaires : à peine 85 votants sur 577 députés !

Le Premier ministre Edouard Philippe a déclaré ce mercredi que l'engagement d'Emmanuel Macron sur une sortie de la France de l'utilisation du glyphosate d'ici à 2021 serait tenu, même s'il n'est pas inscrit dans la loi.

En Haute-Savoie : 

1 seul sur 6 députés de Haute-Savoie ont participé au vote.

MARTIAL SADDIER (LR), VIRGINIE DUBY-MULLER (LR), XAVIER ROSEREN (LREM), FRÉDÉRIQUE LARDET (LREM), VÉRONIQUE RIOTTON (LREM)

NE S’EST PAS PRONONCÉ SUR L’INTERDICTION DU GLYPHOSATE, ils sont tout simplement absents,
plusieurs électeurs reprochent à leurs députés de circonscription de Haute-Savoie cette attitude.

MARION LENNE (LREM) A VOTÉ POUR L’INTERDICTION DU GLYPHOSATE.

Sur des décisions importantes nationales mais qui attaquent certains lobbyistes, les députés ne se déplacent pas ou préfèrent l'absence au vote.
Sur des projets locaux comme la gabégie du centre des congrès concernant le bassin d'Annecy, (Lardet et Riotton) ce n'est pas dans leurs attributions..
Ou "elles bottent en touche"... Maintenant, on découvre que même sur le plan national sur des sujets importants de santé publique, on fait l'autruche ?

Martial SADDIER (LR) qui ce 31 mai partage une de ses interventions (sur la discussion générale sur le projet de l'aménagement du numérique) se fait chahuter dans les réseaux sociaux pour son absence concernant le glyphosate.

Frédérique LARDET (LREM) est rappelé à l'ordre aussi en commentaire quand elle défend un amendement visant à interdire les pailles en plastiques !! Mais qui ne vote pas pour le glyphosate.
Xavier ROSEREN (LREM) aussi en prend pour son grade en commentaire sous son message "défendu deux amendements au projet de loi EGALIM sur le foncier agricole" allant même jusqu'au mot "honte".

Véronique RIOTTON (LREM) s'explique sur sa page Facebook :
"De nombreuses inquiétudes légitimes me sont communiquées au sujet du glyphosate et du débat parlementaire qui est intervenu dans le cadre du projet de loi EGALIM (agriculture et alimentation). Je veux ici revenir sur mon action.
Je suis profondément attachée à renforcer nos actions en faveur de pratiques plus saines pour l’environnement. J’avais notamment signé, avec de nombreux collègues, une tribune dans la presse pour réclamer l’interdiction du glyphosate le plus rapidement possible. C’est pourquoi, avec mes collègues de la commission du développement durable de l’Assemblée nationale, nous avons ensuite porté et adopté un amendement visant à inscrire dans la loi son interdiction sous 3 ans.
Le choix en séance publique a été fait de changer de méthode tout en gardant le même objectif. Ne pas réglementer au-delà de ce qui se fait en Europe pour préserver nos entreprises, et en même temps exiger et accompagner les acteurs du monde agricole pour qu’ils prennent leurs responsabilités afin de préparer des plans de sorties et trouver des solutions alternatives au glyphosate dans les 3 ans. Sans quoi nous aurons recours à une interdiction dans la loi, et j’y serai vigilante."

Après lecture de ce message ou explication du député V.RIOTTON, l'absence est encore plus critiqué pour beaucoup de citoyens ou par même certains "marcheurs" !

VIRGINIE DUBY-MULLER (LR) et son mur Facebook "bien entretenu et dénué de commentaires négatifs") on se souvient très bien du message envoyé au Premier ministre Edouard Philippe en septembre 2017 :
« Nous demandons que la France adopte une position cohérente vis-à-vis de ses autres partenaires européens. Vous aurez des fraises espagnoles traitées au glyphosate importées en France où ce produit sera interdit, a dénoncé Virginie Duby-Muller, députée LR de Haute Savoie. C'est l'avenir de l'agriculture française qui est en jeu ».
Le vote pouvait confirmer son message ? On va attendre que l'Europe décide ensemble avant d'enlever le poison dans nos champs ?

Les citoyens apprécierons la plus grande présence et la plus grande participation de nos députés de Haute-Savoie lors de la visite de Monsieur Gérard Collomb, Ministre d’Etat,
Ministre de l'intérieur ce 31 mai 2018 dans notre département.

Comme le démontre le visuel d'entête de notre article, les français rendront bien un jour une consigne à leurs députés !

L’Odyssée est une manifestation organisée par l’Association des Paralysés de France, Territoire des 2 Savoie.
Que d’aventures depuis 24 ans, sur nos belles routes de Savoie et Haute-Savoie. 
Que de kilomètres parcourus grâce à la présence des diverses associations et partenaires venus avec leurs véhicules (motos, sides cars, 4x4, voitures anciennes, trikes,…)
Que de sourires sur les visages,
Que de rencontres enrichissantes entre les personnes en situation de handicap, les partenaires véhicules, les municipalités qui nous accueillent et les bénévoles APF ou d’associations locales qui nous apportent leur soutien indispensable.

Le samedi 9 juin à 10:00 - 17:00

Plus d'infos : Délégation De Haute-Savoie APF 84, bis avenue de Brogny, 74000 Annecy

Après avoir perdu ses parents dans un accident de voiture, Okko part vivre à la campagne chez sa grand-mère qui tient une auberge japonaise traditionnelle. Alors qu'elle se prépare à prendre la relève, Okko se met à voir des fantômes bienveillants.

De Kitaro KOSAKA (2h)

Ouvert à tous les accrédités sur réservation et vente de billets à la séance pour le grand public

* Lundi 11 juin 19h30 → 21h30 Cinéma Pathé 2
* Lundi 11 juin 20h45 → 22h45 MJC Novel
* Mardi 12 juin 17h00 → 19h00 Cinéma Pathé 2
* Jeudi 14 juin 20h30 → 22h30 Bonlieu Grande salle
* Jeudi 14 juin 20h45 → 22h45 La Turbine
* Vendredi 15 juin 13h30 → 15h30 Cinéma Pathé 1

L’accessibilité, ce n'est pas que pour les handicapés ou les personnes à mobilité réduite, suite à un reportage sur TF1 dimanche 20 mai 2018, notre magazine décide d'en parler..

En France, près de 15 % de la population adulte est obèse ou rond, et environ le tiers est en surpoids. Inutile de dire que les chiffres ne sont pas en baisse.

Les personnes dont le bagage génétique rend la prise de poids plus facile sont plus susceptibles d’être victimes de l’environnement surpoids.

Enfin, l’obésité ou être rond est souvent un fardeau psychologique et physique tout le long de sa vie.

Certaines personnes se sentiront exclues de la société en raison de plusieurs critères, plusieurs situations..

Du côté handicap, des lois, des obligations, un extrait :
Loi du 11 février 2005 : "L’article 41 : « L’accessibilité est due à tous, et notamment aux personnes handicapées, quel que soit le type de handicap, physique, sensoriel, cognitif, mental ou psychique »."

Autour de l'obésité : La stigmatisation et la discrimination dont sont victimes les personnes en surpoids ou obèses est aujourd'hui de plus en plus reconnue.
"Que ce soit dans le domaine de l'emploi, de l'accès au crédit ou de la santé, les transports, vous pouvez en effet saisir les tribunaux si vous pensez n'avoir pas été traité dignement à cause de votre poids. Un licenciement ou un refus d'embauche car vous êtes jugé « trop gros », des humiliations à répétition, des professionnels de santé qui ne vous soignent pas correctement à cause de votre obésité, il est désormais possible d'agir." (Source ma-grande-taille.com)

(Photo : Liris Crosse lance Model Diversity Project, sa campagne inclusive et body positive)

Nous sommes allés plus loin..

"Plus les personnes se sentent harcelées ou menacées à cause de leurs surpoids, plus il prendra de l'ampleur et sera dévastateur psychologiquement.
A l’University College de Londres, une étude confirme que la discrimination dont peut être victime une personne, a des effets néfastes sur son poids.

L’image de soi étant primordiale dans la société actuelle, l'enfant est plus sensible à toute forme de discrimination.
Les stéréotypes ont la vie dure, un enfant ou un adolescent même en léger surpoids est souvent la cible idéale de mots extrêmement blessants essentiellement pendant ses journées d’école ou pire par sa propre famille, ce qui provoque à son insu une aggravation de 66% de son obésité, lorsqu’il entrera dans la vie adulte."

"Certains ont tendance à croire qu'être rond est un choix, ou du moins un manque de motivation."
l'étiquette du "gros ou de la grosse" qui "bouffe" à longueur de journée !
Dans une très grande majorité des cas il s’agit d’un problème biologique et génétique, on ne peut souvent rien y faire, n'importe quel régime alimentaire sera un "yoyo". Et certaines opérations inefficaces ou dangereuses.


(Photo : Prince Fielder)

La seule solution : des repas équilibrés et de l'activité physique, mais pas pour maigrir, pour vivre comme les autres et garder une stabilité physique et morale.
Pour une petite majorité "la malbouffe" est une cause, mais pour ses derniers un peu de volonté suffira.
Certains spécialistes ajoutent que ce n'est pas la "Malbouffe" d'une personne qui est en cause, mais la "Malbouffe" de toute notre histoire et de sa transmission génétique.

Après ce petit rappel ci-dessus, notre magazine Canard du Lac s'intéresse à L’accessibilité pour une personne "ronde" plus précisément dans sa vie de tous les jours et en particulier pour s'asseoir, comme tout le monde.

A ce jour, plusieurs lieux publiques ou privés sont accessibles aux personnes handicapés en fauteuil roulant ou personnes à mobilité réduite même si il reste encore un retard considérable,
mais pourquoi une personne ronde ne peut-elle pas s'asseoir correctement ? Dans un bar, une brasserie, un restaurant, un cinéma, un spectacle ? Des chaises réduites avec accoudoirs, alors que d'autres solutions existent.
Ou comme la polémique en 2010 des personnes obèses qui doivent payer près du double pour voyager avec Air France-KLM (75% du pris d'un second siège).
Des assises inadaptés, chez le médecin, chez le coiffeur, les transports en commun, enfin la liste est longue.

Après les moqueries scolaires et pas seulement à l'école, les difficultés vestimentaires, les regards blessants et parfois toutes les pathologies que subissent les personnes en surpoids,
l'accessibilité est complètement inadapté à ses personnes, elles n'ont pas un handicap ou "abuser du MCdo", majoritairement elles ont un problème biologique et génétique. (on se répète) 

Que dire de l’article 41 ? : « L’accessibilité est due à tous,... Mais pas aux personnes rondes ! Une belle discrimination de plus dans notre société et cette discrimination est encore trop discrète, contrairement aux regards des autres.

 

Les parents d’élèves de l’établissement catholique privé (Lycée, collège, école de Saint-Michel Annecy) ont été avertis le 7 mai après-midi par un email
dans lequel la direction indique que "Jean-Marie Boasso (directeur adjoint de Saint-Michel) ne sera plus présent au sein de Saint-Michel,
ni à aucune activité de l’établissement à compter de ce jour."

Le directeur adjoint du lycée privé Saint-Michel à Annecy a été mis en examen le 4 mai pour détention d'images pédopornographique.
Et depuis, plusieurs familles sont dans l'inquiétude, elles attendent des réponses rapides de cette mise en examen.

Ce que dit la loi : L’article 227-23 du code pénal réprime la pornographie enfantine.
Il incrimine notamment le fait de détenir une [image ou la représentation d’un mineur lorsque cette image ou cette représentation présente un caractère pornographique]’ et prévoit une peine de deux ans d’emprisonnement et 30000 euros d’amende.

[Pour en savoir plus, l'équipe du Canard du Lac est un peu plus intéressée par l'historique ou le concret, notre presse "institutionnelle" ne fait pas beaucoup de recherches pour informer gratuitement sur l'adjoint mis en cause.
Et pourtant certaines familles sont dans l'attente, on sait que des liens existent entre l'équipe de Saint-Michel et la presse locale, comme par exemple Julien Estrangin Directeur des éditions Haute-Savoie et Ain au Dauphiné Libéré, son épouse serait la directrice de l'école élémentaire (maternelle et primaire) de Saint-Michel..
Mais aussi, n'attendait pas grand chose du côté de RCF Haute-Savoie, la radio chrétienne, sur ce sujet bouillant ! Et si seulement, mais ce n'est pas le sujet.]

Sur l'affaire en elle-même on ne vous dira rien de plus, la justice est là pour ça, mais pour le directeur adjoint mis en examen, on a fait quelques recherches publiques sur la toile pour revenir sur certains éléments ainsi que son parcours.

Oui, on découvre assez rapidement sur Internet qu'il y a un lien entre l'affaire de moeurs de Jean-Louis Mivel l'ancien maire de Cluses et cette nouvelle affaire,
dans tous les cas, Mivel et Boasso se connaissait très bien.

Dans un premier temps on découvre qu'ils ont passé du temps ensemble publiquement sur Annecy :
Parc des sports d'Annecy, Boasso avec Jean Louis Mivel le 13 avril 2013 (ETG - RENNES) un bon repas VIP table 9 du conseil général.

En 2013 Jean-Louis Mivel était adjoint à Cluses, membre des Scouts, une formation bien connu de Jean-Marie Boasso mis en examen.
Jean-Louis Mivel est décédé le mardi 21 novembre 2017 dans la soirée "tribunal" alors qu'il était hospitalisé suite à deux malaises cardiaques.
Il était à cette période Maire de Cluses et vice-président du conseil départemental de la Haute-Savoie et faisait l’objet de deux plaintes et devait être entendu par un juge dans une affaire de moeurs impliquant des mineurs,
il était en poste à Saint-Michel à l’époque des faits. Ces nouvelles investigations seraient donc le lien.

Historique : Jean-Louis Mivel était entré en politique aux côtés de l’ancien conseiller général de Cluses Pierre Devant,
d’abord en tant que dirigeant de l’Entente des scouts de Cluses puis, dès 1995, conseiller municipal, puis adjoint en 2001.
Il succédait dix ans plus tard à Pierre Devant au conseil général avant d’être élu maire de Cluses en 2014.
(Attention si on fait une erreur ou une omission n'hésiter pas)

Jean-Marie Boasso aurait étudié à Nice dans le Lycée Sasserno de 1972 A 1986 dont il aime la page (Facebook/Copain d'avant).
Dans la commune de Nice on peut trouver une société ou organisme de vacances (VACANCES LOISIRS DECOUVERTE (VLD)
immatriculé depuis 1993 est au nom de Jean-Marie Boasso 17 rue gubernatis 06000 Nice (à 4min du lycée Sasserno) et un autre établissement dans le 04850 Colonie Jeanne D'arc, LES SANIÈRES à Jausiers.
à la même adresse de Nice: Mme BOASSO M.  (né en 1929) responsable des Fraternités laïques dominicaines (tiers-ordre dominicain) de Nice, lien très proche familiale ?! c'est évident. (pour info l'adjoint et le Père Bruno Lecoin est ami Facebook avec Mme Boasso M., id fb : Marthe-Marie Boasso Natta)

Le directeur adjoint de Saint-Michel Jean-Marie Boasso est très présent sur Internet, peut-être sans le vouloir, on peut découvrir dans une page officielle Facebook qu'il est actif dans la citée des jeunes La Frasse
(Centre de loisirs à Arâches, Rhone-Alpes, France) Camp ski 2018 photo de l'adjoint mis en examen sur la page officielle de la citée des jeunes. La Frasse est un lieu de retraite pour les élèves de Saint-Michel depuis plusieurs années.

Jean-Marie Boasso est un adepte des selfies entourés d'enfants ou adolescents (via Facebook perso, club où google Image), 
jusque-là rien de grave, les activités diverses autour des enfants ou des adolescents sont nombreuses et peuvent justifier ses photos qui ne sont en rien condamnables, mais l'inquiétude prend le dessus maintenant.

 

En 2015 il est présent aux vœux du Maire de Cluses, Jean-Louis Mivel (Twitter).

En 2016 il est en charge de l'accueil de Jeunes Savoyards aux journées mondiales de la Jeunesse (JMJ) qui ont eu lieu à Cracovie en Pologne du 26 au 31 juillet 2016.
Jean-Louis Mivel aurait participé à une ou des soirées de préparation au JMJ 2016. (Le chemin salésien en 2014 et 2015)
Mais aussi avec Jean-Marie Boasso, Jean-Louis Mivel au camp "ski-spi-travail" à la Frasse du 8 au 14 février 2015 (lycéens et collégiens)

Côté national il a été très présent dans les SCOUTS ET GUIDES DE FRANCE SGDF Formation Centre-Est - Ex-Responsable formation. 
En 2006/2007 il était même "Délégué territorial de la SGDF". Il a d'ailleurs des amis de longues dates.

Bien sûr, il est surement présent au Ski Club des Scouts de Cluses et dans différentes sorties, vu les nombreuses photos sur la toile.

Autant dire que l'inquiétude des parents est justifiée, Jean-Marie Boasso est depuis de nombreuses années en contact régulièrement avec leurs enfants et les différentes affaires de mœurs ses dernières années autour des institutions catholiques ne rassurent pas.

La présomption d'innocence doit de toute façon prévaloir en attente du jugement, après tout et suite à nos recherches internet rien n'indique publiquement que l'homme est failli,
la justice enquête et prendra sa décision mais internet et son monde associatif n'a pas attendu pour dénoncer l'homme mis en examen
l'association WANTED PEDO a déjà récupéré des informations : http://wanted-pedo.com/bis/tags/jean-marie-boasso 

La surprise, ses derniers jours : les différentes interviews du directeur de l'établissement, Le père Bruno Lecoin qui parle au nom de l'établissement, rien d'anormal sauf que ce dernier apparaît un peu trop souriant en vidéo (France3 et 8 MB). 
Cela dérange plusieurs familles.
Vu la gravité de la situation, le message ne passe pas.
Surpris, dépité, peut-être, mais un plus d'émotion aurait été plus adapté à la situation.

 

Les établissements d’enseignement privés sont soumis au contrôle de l’État.

Dans cette affaire on n'entend pas :
Le maire, officier de police judiciaire. Ce dernier a une obligation en matière de sécurité et de prévention.
Le préfet demeure responsable de l’ordre public : il détient des pouvoirs de police qui font de lui une "autorité de police administrative"

l'élu municipal et l'élu de l'État ne peuvent-ils pas, au minimum, engager un contrôle de l'établissement et un suivi des familles suite a cette affaire délicate qui peut exploser a tout moment ?

Que dire de la direction de l'enseignement catholique de Haute-Savoie ? Le comité Diocésain dont le Directeur Diocésain : M. Marc HERITIER ou même l'Evêque : Mgr Yves BOIVINEAU,
nous n'avons pas connaissance d'un message ou d'un communiqué de presse sur cette affaire depuis la mise en examen.
Marc HERITIER avait pourtant dit quelques mots suite à l'agression d'un professeur en 2017.

Quelques jours après le partage de cette article dans nos réseaux : un message de parent a retenu notre attention, d'autres sont un peu trop violent :

"Plus de 500 €/mois pour mes enfants dans l'établissement privé, pour entendre ça, je suis dégoûté et triste !!"

et dernièrement, certains s'offusquent du silence des élus au dernier conseil municipal de la ville d'Annecy. "un sujet très grave" 

>>> Flash ou mise à jour : Nous mettrons à jour cette article régulièrement en fonction de nos investigations et votre participation.
Toutes les informations dans cette article sont trouvés publiquement sur Internet via des recherches avancés légales par le moteur de recherche Google et réseaux sociaux en affichage publique.
Certains éléments nous sont transmis via message privé par les internautes et sont vérifiés avant publication.
Les noms cités dans l'article peuvent être erronés ainsi que certaines dates, si erronés par leurs auteurs sur la toile libre.

Si erreurs ou omissions, propositions de contenus n'hésitez pas ici ou par mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. 

 

Il est toujours facile de mettre en place des nouvelles règles de circulation dans la ville, il est quand même souvent plus difficile de répondre aux questions cohérentes ou incitatives dans l'application de ses nouvelles règles.

On s'émerveille, mais nos décideurs ont-ils vraiment un projet cohérent autour de cette mesure ?
Dans les réseaux sociaux on entend tout et n'importe quoi, côté usagers c'est l'euphorie, la communication autour de la "mesurette" pour certains fonctionne un peu trop bien ! 

Limiter la vitesse, c'est une façon de lutter contre les nuisances sonores, les émissions de CO2, les risques d'accidents et favoriser la cohabitation entre tous les usagers de l'espace public
(ça c'est sur le papier) mais la (petite) mesure est-elle cohérente autour d'un véritable projet et d'une étude sérieuse ?

Le bon équilibre entre les vitesses excessives et les flux de trafic sont-ils mis sur la table, quel étude a été faite en ce sens pour Annecy ?
Réduire la vitesse c'est bien, mais les études démontrent que cela peut-être contre-productif sur la pollution et la circulation si le trafic souvent saturé à certaines heures s'intensifie.

La circulation aux heures de pointe est très difficile dans notre bassin et il est parfois compliqué de rouler au dessus de 20 et les bouchons sont fréquents.
Qui ne connait pas, les bouchons impressionnants, interminables l'été sur les bords du lac, quel incidence "de la zone 30" sur l'entrée et la sortie d'une ville traversée par ses axes ?

Quel cohérence autour d'un vrai projet ? : les budgets sont très faible de l'agglomération pour l'amélioration/l'innovation des transports en commun.
Quel incitation aux autres modes de déplacements si la volonté politique n'englobe pas l'aspect transport dans cette nouvelle règle ?

"Quizz" du déplacement des habitants vers l'hyper centre ville et les vieux quartiers historiques d'Annecy, il seraient plutôt en baisse, les difficultés de circulation et de stationnement dans le centre ville repoussent les habitants dans ces lieux.

Les parkings relais ? l'incitation à la dépose de sa voiture en périphérie du centre ville ? 
La quantité de places de parkings et l'accès aux commerces du centre ville ?
Des questions de citoyens inquiets pour l'avenir de leurs enfants et pas seulement sur la sécurité des gamins sur le passage piéton ou le bord de la route !

Tout le monde ne peut pas faire du vélo ou être un "bon piéton randonneur urbain" ! Les messages dans les réseaux sociaux sur "le tout vélo dans le centre ville" ne sont-ils pas un peu trop personnel ou hypocrite ? Et le déplacement des personnes à mobilité réduite, des personnes agées, des personnes qui ne conduisent pas.. ?

On peu lire aussi sur Internet :

Côté pollution : Parmi d'autres mesures appliquées ponctuellement dans d'autres villes de la planète la plantation de milliers d’arbres dans la ville, tout en incitant les habitants à reboiser leurs jardins mais aussi l'accroissement des toitures végétales, avec la politique "tout béton" de la ville d'Annecy, on peut se poser la question sur le bien fondé ou l'utilité de la "mesurette".

"Ces projets sont souvent lancés, en France, sans une véritable expertise préalable afin d'en déterminer leur nécessité, leur efficacité, et sans tenir compte des éventuels impacts sur l'environnement urbain, ce qui n'est pas le cas avec la démarche adoptée par exemple en Suisse.
Plus de CO² et de NOx à 30 km/h qu'à 50 km/h
Une étude de l' Ademe (Agence De l'Environnement et de la Maîtrise de l'énergie), citée par la Ligue de Défense des Conducteurs, a montré qu'entre 20 et 45 km/h, la diminution de la vitesse augmenterait le bruit de la circulation et donc les nuisances sonores.
À une allure de 30 km/h les émissions de CO² et de NOx (oxyde d'azote, gaz toxique) sont plus importantes qu'à 50 km/h, entraînant par conséquent une hausse de la pollution atmosphérique dans les zones où la vitesse est ainsi limitée.
Ces restrictions jouent également sur la durée de vie de votre moteur, qui supportera mal une allure de 30 km/h de manière prolongée, en particulier les groupes diesels qui verront leur filtre à particules saturer et s'encrasser.
Concrètement, deux choix peu cléments envers la mécanique s'offrent au conducteur: rouler sur le second rapport en surrégime ou sur le troisième en sous-régime."

En conclusion et un peu comme le lancement de la nouvelle commune ou du Grand Annecy, nos décideurs mettent en place dans "le sens du poil" des futures élections de multiples mesurettes parfois consultatives (Imagine le Grand Annecy) sans véritablement une expertise ou une étude sérieuse des conséquences ou alors ce moment est passé tellement vite, que l'on a raté l'événement !

Réduire la vitesse c'est bien, avoir un véritable projet d'avenir sur notre circulation et la pollution de la ville, c'est mieux !

Faire attention à l'euphorie et relativisons "les mesurettes" politiciennes.

Page 3 sur 15

Partenaire du Canard du Lac : SunAlpes Radio - La 1ère Webradio des Alpes et de Suisse ici