Des aides, accompagnées d'obligations pour du local à vélo ! Spécial

Écrit par

Promouvoir le vélo c'est bien, avoir un local à vélo dans son logement social ou logement privé c'est mieux !

À ce jour, de nombreux habitants de la ville d'Annecy ne peuvent stationner leurs vélos chez eux dans de bonnes conditions !

Nombreuses années de revendications ont été nécessaires pour que le législateur entende enfin la demande des cyclistes et introduise l’obligation d’infrastructures de stationnement sécurisé dans un texte législatif.
Mais c'est insuffisant !! Sauf erreur de notre part, il n'y a pas d'obligation de local à vélo pour les immeubles construits avant 2012*.

Côté privé, cela risque d'être compliqué, mais côté bailleurs sociaux, la ville d'Annecy peut-elle agir ?

Les objectifs de part modale affichés par le gouvernement ou par les collectivités territoriales ne pourront être atteints si le vélo n’a pas sa place dans des parkings dédiés dans les immeubles. Et parce que le stationnement dans les immeubles existants reste le problème crucial pour développer
l’usage du vélo. On s'occupe des pistes cyclables, des stationnements dans la ville mais il faut faire pression dans l'investissement des bailleurs et pourquoi pas des aides de la ville d'Annecy accompagnées d'obligation aux Bailleurs sociaux pour du local à vélo via le budget participatif ?

Mais aussi, dans la majeure partie des immeubles via bailleurs sociaux, pas d'électricité, pour recharger son véhicule électrique par exemple.

Beaucoup d'habitants sont en difficulté, quand il y a une petite cave, pas de garage, le où les vélos se retrouvent sur le balcon si l'habitant en possède un ! Ce qui n'est pas toujours le cas.


Promouvoir l'utilisation d'un transport personnel écologique sans être en difficulté pour garer son vélo
ou charger sa voiture électrique serait une avancée importante dans les objectifs de part modale.


Mais aussi une incitation pour les habitants indispensables qui souhaitent utiliser à l'avenir un vélo pour leurs déplacements.

Dans beaucoup d'immeubles, l'aménagement d'un local à vélo est possible, c'est peut-être plus compliqué pour l'électricité dans sa cave ou son garage (a relié au compteur du résident).

A noter : Les règlements de copropriété interdisent fréquemment le stationnement des cycles dans les parties communes. Selon la loi du 10 juillet 1965 régissant le statut de copropriété des immeubles bâtis, une majorité des deux tiers des copropriétaires est nécessaire pour voter des travaux de construction d’un abri vélos, majorité que les cyclistes trop peu nombreux peinent à réunir.

Attention : "Le rangement d’un vélo dans un espace pourtant dédié à cet usage est souvent comparé au parcours du combattant : quel cycliste n’a pas essayé au moins une fois de descendre une volée d’escalier puis de pousser des portes coupe-feu d’une main avec son vélo dans l’autre ? Combien de locaux vélos se sont transformés en dépôts d’encombrants, car mal ou pas aménagés ? Un tiers des cyclistes disposant d’un local à vélo ne l’utilise pas" (https://www.fub.fr/sites/fub/files/fub/Alveole/guide_stationnement_fub_2016_.pdf)

 

----------------

*Absente avant l’année 2010, la réglementation sur le stationnement des vélos dans les bâtiments a été introduite par la loi dite ENE du 12 juillet 2010 portant Engagement National pour l’Environnement. Le décret du 25 juillet 2011 et l’arrêté du 20 février 2012 ont défini plus précisément les surfaces minimales à réserver au stationnement sécurisé des vélos dans les immeubles d’habitation et de bureaux.
Pour les bâtiments à usage principal d’habitation dont la demande de permis de construire est déposée après le 1er juillet 2012, l’espace destiné au stationnement sécurisé des vélos doit avoir une surface minimale de 0,75 m² par logement de 2 pièces ou moins, de 1,5 m² par logement de 3 pièces et plus, avec une surface minimale totale de 3 m².
Pour les bâtiments neufs à usage principal de bureau dont la demande de permis de construire est déposée après le 1er juillet 2012, l’espace destiné au stationnement sécurisé des vélos doit avoir une surface minimale de 1,5 % de la surface de plancher. Pour les bâtiments existants à usage principal de bureau comprenant un parc de stationnement d’accès réservé aux salariés d’une capacité de stationnement supérieure ou égale à 20 places, un espace destiné au stationnement sécurisé des vélos d’une surface minimale de 1,5 % de la surface de plancher doit être aménagé avant le 1er janvier 2015.
Un guide publié fin décembre 2013 précise les caractéristiques et le dimensions permettant d’aménager ces espaces privés dédiés au stationnement sécurisé des vélos.
Le présent article vise à présenter la synthèse de cette réglementation. (Source et suite.. http://www.velo-et-logement.info/)

Plus dans cette catégorie : « Tous nos vœux pour 2021 !

Météo ANNECY et+

 

Prévisions des pluies pour les 3 prochaines heures

prevision des pluies

 

Partenaire du Canard du Lac : SunAlpes Radio - La 1ère Webradio des Alpes et de Suisse ici et L. des Alpes