Politique & économie

Politique & économie

Un nouveau préfet de Haute-Savoie a été nommé lors du conseil des ministres ce 29 juillet 2020.
à partir du 24 août, Alain Espinasse remplacera Pierre Lambert.

Décret du 29 juillet 2020 portant nomination du préfet de la Haute-Savoie :

"M. Alain ESPINASSE, préfet, secrétaire général adjoint, directeur de la modernisation et de l'administration territoriale à l'administration centrale du ministère de l'intérieur, est nommé préfet de la Haute-Savoie à compter du 24 août 2020."

Pour en savoir plus sur le nouveau préfet :

Alain Espinasse, 53 ans, Préfet et secrétaire général adjoint - Directeur de la modernisation et de l'action territoriale (Ministère de l'Intérieur) depuis mai 2016

ENA, promotion Copernic 2000-2002.

En 2012 : Alain Espinasse, était secrétaire général de la préfecture de l’Essonne,
il avait été nommé en qualité de représentant de l’Etat désigné par le ministre chargé des collectivités territoriales au conseil d’administration de l’AFTRP, en remplacement de Pascal Sanjuan (JO du 8 septembre).

Préfet de l'Indre en 2014 pendant 19 mois.

(photo linkedin du préfet)

 

(Si erreur ou omission n'hésitez pas)

Un internaute en colère, nous alerte, le département de la Haute-Savoie et son président Christian Monteil édite "Haute-Savoie magazine" a 385 000 exemplaires, une impression via une entreprise dans le Loiret !?

À l'heure on l'on prône le local ou les commerces de proximité, l'écologie et le bilan carbone, notre lecteur est très surpris de voir que le magazine est imprimé à Malesherbes dans le département du Loiret (45). (environ 500km).

Nous comprenons sa colère.

Une impression qui fait débat, qu'en pense les élus du département ? Peut-être une explication plausible, justifiée ?

Il n'y a pas moyen d'imprimer en Haute-Savoie ?

Le dernier numéro est consacré au bilan de mandat 2015-2021

Téléchargez ici : https://actu.hautesavoie.fr/haute-savoie-magazine

Vous pouvez lire en ligne le magazine ici :

https://fr.calameo.com/read/006017689d0c61ad1fd03

 

Info: les prochaines élections départementales sont en 2021 (Précédent vote : mars 2015, pour 6 ans)

magazinedepart74

Dans notre calcul de l'abstention nous avons repris tous les chiffres de 2008 / 2014 et 2020 aux élections municipales pour les 6 communes d'Annecy.

Même avec une prévison de baisse (Hors Covid-19) dans la tendance nationale des communes proches en nombre d'habitants, il apparaît très nettement une baisse considérable d'électeurs que l'on peut attribuer au Covid-19 pour Annecy.

D'après nous, plus de 15% environ n'ont pas fait le déplacement.

abstention2020

Le premier conseil d'agglomération du GRAND ANNECY s'est terminé un peu avant 1h du matin ! sous la présidence de Mme Noëlle DELORME, Maire d’Allèves,

94 élus représentant les 34 communes du Grand Annecy. (il y en avait 95 mais la commune de Saint-Sylvestre, faute de maire, ne sera pas représentée)

Election de la Présidence : 94 votants, 93 exprimés 1 blanc,

Frédérique  LARDET 50, Jean-Luc RIGAUT 43.

Mme Frédérique LARDET élue présidente du Grand Annecy.

7 voix de plus que le président sortant, pour rappel aux élections municipales (27 voix d'écart) le chiffre 7 serait -il "un chiffre problème" pour Jean-Luc Rigaut ?


Les 15 Vice-Président(e)s élu(e)s :

 

1ère  : Ségolène GUICHARD,  (Relocalisation de l’économie et relations extérieures).


2ème  : Christian ANSELME, (Aménagement des territoires et préservation des espaces naturels). 


3ème  : Francois ASTORG,  (Infrastructures et Transports en commun). 


4ème  : Marc ROLLIN  (Qualité de l’air, Transition climatique, écologique, et énergétique).


5ème  : Bruno LYONNAZ (Habitat bas carbone et construction bois).


6ème  : Didier SARDA, (Mobilités active, touristique, territoire cyclable).


7ème  : Thomas TERRIER (Gestion de l’eau).


8ème  : Chrisitian ROPHILE (Économie circulaire, valorisation des déchets..)


9ème  : Monique PIMONOW (Grand âge et autonomie).


10ème : Fabienne DULIEGE ( Agriculture, alimentation et ruralité).


11éme  : Elizabeth BATTAREL (Industrie et numérique)


12ème  : Etienne ANDREYS (Tourisme durable)


13eme  : Thomas MESZAROS (L’enseignement supérieur, recherches et développement)


14ème  : Pierre BRUYÈRE (Administration générale et support aux communes)


15ème  : Denis DUPERTHUY ( Finances).

 

Liste des 11 conseillers communautaires délégués : 

Artisanat : François Lavigne Delville (maire de Viuz-la-Chiesaz)

Economie solidaire insertion : Charlotte Julien (conseillère municipale Annecy)

Gens du voyage : Jean-Pascal Albran (maire de St-Eustache)

Rénovation énergétique : Gilles François (maire d’Argonay)

Gemapi, gestion des milieux aquatiques : Eric Peugniez (conseiller municipal Annecy)

Service à domicile : Viviane Marle (conseillère municipale Annecy)

Transports scolaires : Jean-Louis Toé (conseiller municipal Annecy)

Tramway et flux de marchandises : Sandrine Dell’Agglio (conseillère municipale Annecy)

Commande publique responsable : Alexandre Mulatier-Gachet (conseiller municipal Annecy)

Prospective territoriale : Jean-Claude Martin (maire d’Alby-sur-Chéran)

Evaluation des politiques publiques : Samuel Dixneuf (conseiller municipal Annecy)

 

Retrouvez la liste sur le site officiel :  https://www.grandannecy.fr/ (prochainement) 

(en cours de correction)

Des entreprises en difficulté dans notre agglomération. C'était prévisible, mais ne soyez pas surpris si vous trouvez "porte close" à l'entrée de certaines entreprises de l'agglomération. 

L'après-confinement Covid-19 à provoquer plusieurs dépôts de bilan ou redressements depuis juin et début juillet de certaines activités sur notre bassin, (liste annonces légales, jugement et rencontres), que ce soit dans la restauration (kebab, chinois, pizzeria), brasseries, cave à vins, société dans l'animation sportive, magasins de vêtements, agences de communication ou d'événements ..  plusieurs ont tout simplement fermer leurs activités avant l'été.

Même si certains n'étaient pas forcément en très bonne forme avant la crise sanitaire, c'est un coup de grâce pour certaines entreprises ..
Et malheureusement, d'après les indicateurs, ce n'est que le début, plusieurs nous disent que l'été sera le thermomètre de la santé ou pas de son activité !

"Rush à la reprise puis plus calme ensuite, on reste optimiste, mais ce début juillet est très moyen" nous dit un commerçant..

Une rentrée qui s'annonce déjà très compliquée avec des liquidations en cascade.

Pour les jeunes à la recherche d'un emploi d'été, c'est presque mission impossible, ils sont nombreux à nous dire qu'il n'y a rien ou très peu d'offres, ou alors beaucoup de candidats sur le même poste, ils espèrent beaucoup trouver un job pour le mois d'août, (à noter que les annonces sont en augmentation depuis quelques jours, Pole Emploi, Indeed.. mais il ne faut pas être trop difficile).
Les parents ne peuvent pas tous financièrement : certains étudiants seraient en difficulté pour payer leurs études à venir si pas de job pendant la période de vacances scolaires.

 Le problème le plus récurrent dans nos échanges avec certaines entreprises en difficulté, ce sont les locaux ou plutôt le loyer qui est souvent la première grosse dépense mensuel des entrepreneurs et avec 2 mois ou plus de fermeture. 
La lourde charge n'a pas toujours pu être re-négocié avec les propriétaires. "ça fait très mal, j'ai plus de 15 000 € de retard" nous dit un responsable de petite agence..

Les règles sanitaires et distanciation sociale sont encore en vigueur, même s'il y a un (énorme) relâchement un peu partout, dans tous les secteurs sur Annecy.
Une seconde vague avec un reconfinement serait catastrophique pour les entreprises de l'agglomération et les aides insuffisantes. 

 

Concernant l'article du Dauphiné libérée le 9 juillet 2020 -
"Annecy : ce que contient le recours en annulation du second tour"

Quand je lis l'article du Dauphiné, je suis surpris, cela fait plusieurs années que le magazine existe et c'est la première fois que le Dauphiné Libéré parle de mon magazine indirectement.
Ensuite, il apparaît important de présenter mon point de vue ou la vérité sur un sujet précis traité dans l'article du Dauphiné Libéré.

Rappel : le magazine canarddulac.fr (voir les mentions légales sur le site)
n'est pas une entreprise, ni une association déclarée,
il n'a aucun but lucratif, il n'a pas de salariés,

il ne bénéficie d'aucune subvention ou de mécénats,
il est un simple site internet personnel bénévole et indépendant accompagné de réseaux sociaux personnels

et d'autres sites internet personnels,
ils m'appartiennent,
je les utilise comme bon me semble dans le respect des lois en vigueur.

Les adresses: centriste.net, ecologie74.com, canarddulac.fr
comme d'ailleurs une bonne dizaine d'autres adresses ou nom de domaines de site internet m'appartiennent depuis de nombreuses années,
ses adresses pointent sur diverses créations par moi même à mon bon vouloir, dans un cadre de loisir/passion.

Certains se payent un abonnement Canal+,

d'autre préfère comme moi faire de la création ou de l'entretien de sites internet

via un espace d'hébergement personnel et privé 

 

J'ai choisi pendant ses élections de me servir de mes adresses de sites internet pour soutenir la liste de mon choix.

Je suis un simple citoyen, non-encarté politiquement.
Je ne fais aucunement partie de la liste de "Annecy Respire" ni de "Reveillons Annecy" d'aucune liste.
Je ne fais aucunement partie de l'équipe de campagne d'aucune liste pendant ses élections 2020.

Pour soutenir la liste de "Réveillons Annecy", j'ai ouvert un comité de soutien indépendant (indépendant ça veut dire ce que ça veut dire,
je n'ai pas demandé l'autorisation de la liste pour le faire et j'ai fait comme bon me semble, pour faire jouer la participation citoyenne)
il était composé d'un groupe sur facebook et d'un petit site internet blog en ligne. Ses créations m'ont demandé que du temps personnel, comme d'ailleurs d'autres citoyens ont passé beaucoup de temps dans leurs participations dans les réseaux sociaux autour de cette campagne ou comme n'importe quel citoyen via son blog personnel.

D'ailleurs certains colistiers n'ont pas hésité à le faire aussi via un blog personnel.

Je dénonce et récuse la phrase dans l'article cité : "Cette entreprise de désinformation" elle est diffamatoire et peu induire en erreur un lecteur.
canarddulac.fr et les autres sites internet ne sont pas une entreprise, ni une association.

 

Voilà, citoyennes, citoyens, la liberté d'expression a une limite pour certains candidats, c'est navrant dans notre démocratie.
et vous la presse institutionnelle, renseignez-vous avant d'écrire ou de partager une information.

 

Cédric Le Goff, le Webmaster.

 

(Infos : tous les articles, sauf erreur, concernant les élections municipales dans le site canarddulac.fr ont été désactivé la veille du weekend du second tour des élections municipales, par respect du vote des citoyens et pour éviter tout partage pendant le weekend.
ecologie74.com a retrouvé son site internet d'origine, il avait lui aussi été désactivé avec son groupe Facebook la veille du weekend du second tour des élections municipales, toujours dans le même but d'éviter le partage ou le commentaire pendant le scrutin.

 

(Le fondement du droit de réponse trouve sa source dans la loi 29 juillet 1881
sur la liberté de la presse. C'est l'article 13 qui encadre ce droit.
Il permet à toute personne mise en cause dans un journal ou un écrit périodique de présenter son point de vue au sujet.)

Dans la douleur et surement avec un énorme stress ce dimanche soir 28 juin 2020 pour 27 voix d'écart la liste de François Astorg remporte l'élection municipale d'Annecy.

51 membres de l'équipe gagnante se retrouve élu dans la majorité à Annecy commune nouvelle.
35 membres de l'équipe gagnante seront aussi dans la majorité de l'agglomération du Grand Annecy

A noter chez les perdants de cette élection :

Dans l'équipe de Jean-Luc Rigaut (15 élus ce 28 juin 2020 dans la minorité) :

Quelques "ténors politique", de l'exécutif, membre de cabinet ou élus de longues dates ne sont pas élu :

Dominique Puthod, Vincent Pacoret, Thierry Billet, Marie-Agnès Bourmault, Pierre Polès,
Annabel André-Laurent, Anne Marie Aubry-Marucco, Antoine Carré, François Scavini..

Certains ont d'autres mandats, mais pour l'aspect Commune nouvelle d'Annecy et du Grand Annecy l'aventure se termine pour les 6 ans à venir.

Dans l'équipe de Denis Duperthuy :

3 élus seulement pour la commune nouvelle d'Annecy et 2 pour l'agglomération dans la minorité
Denis Duperthuy - Claire Lepan et Antoine Grange, le plus jeune élu du futur conseil ?

Petite analyse par rapport aux résultats :

Il est évident que le maintien au second tour de Denis Duperthuy (Divers Gauche) a provoqué
une justesse des voix pour François Astorg qui l'emporte quand même mais avec seulement 27 voix d'écart avec le maire sortant.

Nous pensons que si l'élu Denis Duperthuy s'était retiré pour le second tour (environ 10% au premier tour),
François Astorg aurait plus largement remporté cette élection.

Nous pensons aussi que jean-Luc Rigaut a fait une erreur avec un envoi en masse par SMS aux habitants pour les inviter à voter pour lui,
plusieurs citoyens n'ont pas du tout aimé cette démarche intrusif (autorisé ou pas) et l'on fait savoir avec violence parfois dans les réseaux sociaux, certains disent avoir fait un signalement à la CNIL.

Nous pensons que la nouvelle communication du maire sortant a quand même apporté une meilleur image du maire sortant, mais le peu de constance dans cette dernière tout au long de la campagne a été préjudiciable.

Nous souhaitons à François Astorg et à Frédérique Lardet le meilleur pour gérer notre bassin de vie avec
écologie, économie et "UNE BONNE DOSE" de démocratie participative tellement absente lors des mandats précédents.

 

Voir les résultats complets et découvrez tous vos futurs élus à cette adresse :
https://elections.interieur.gouv.fr/municipales-2020/074/074010.html

Les assurances entreprises et la perte d'exploitation, la quasi-totalité des contrats couvrant les entreprises (pertes d’exploitation, rupture de la chaîne d’approvisionnement, annulation d’événements, défaut de livraison, etc.) exclut l’événement d’épidémie.

En effet, en fonction de sa durée et de son ampleur, une épidémie peut affecter tous les secteurs et avoir un impact sur l’activité économique globale, rendant ainsi ses conséquences économiques inassurables.

"Le gouvernement doit se pencher (si ce n'est pas le cas) sur ses éléments rapidement, les assureurs engrangent des milliards d'euros par an, le Covid-19 doit-être une catastrophe naturelle ou autre forme (catastrophe sanitaire) pour indemniser les entreprises, sinon certaines vont mourir."

Beaucoup de commerces souffrent dans nos communes, les événements de notre société,  mais pas seulement, le changement des comportements fait beaucoup de mal, l'année 2019 a été très difficile !! 

Internet, le plus grand magasin du monde prend une ampleur sans précédent.

La moitié des consommateurs a déjà abandonné un acte d'achat en magasin, les principales causes :

1/ La foule des magasins dans les hypermarchés par exemple d'ou la crise et la restructuration de ses derniers.
2/ Le temps d'attente trop long à la caisse ou à l'entrée des cabines d'essayage par exemple.

3/ Le déplacement parfois compliqué, centre ville pour les petits commerces et zones commerciales peu accessibles à certaines heures, justement à la sortie de son travail.

4/ Le prix reste le plus gros frein du passage à l'acte dans un commerce de proximité,
des variantes parfois de plus de 40% avec la toile !

5/ Les horaires, un couple qui travaille tous les deux sont nombreux a opter pour la commande en ligne.
Pourquoi les hypermarchés ouvrent de plus en plus le dimanche ? Ils essayent par tous les moyens de faire venir des clients même si parfois "ils déportent/déplacent" !
mais le client, moins stressé dans un commerce le dimanche, (moins de monde) serait un acheteur plus intéressant pour le vendeur !

6/ La commande presque systèmatique en magasin car produit indisponible suivi d'un délais de livraison qui est souvent bien supérieur dans beaucoup de commerces à côté des grandes boutiques en ligne avec une logistique impressionnante,
comment se fait t'il parfois qu'un produit commandé en ligne à l'autre bout de la planète est chez soi ou en relais colis en moins de 72h !?
7/ Pour plus de 40% des acheteurs le choix est trop limité dans les commerces de proximité.
8/ Il est parfois très difficile du côté accessoires de trouver son bonheur dans les commerces de proximité, ils sont très nombreux à choisir internet dans ce domaine.

9/ Le conseil, même si il reste un vivier de commerces avec des bons vendeurs conseils et expérimentés, ils se font rare,
souvent avec de petits salaires, le turn over est assez "violent" dans le secteur.
10/ Le client est aussi plus exigeant et grâce à internet parfois très averti ou pense l'être après ses recherches sur la toile, il met en difficulté certains vendeurs avec ou peu d'expèrience.

Le constat est sans appel,

"si je dois commander dans le magasin, que je n''ai pas de bons conseils, que j'ai un long délais pour obtenir mon produit et bien j'achète en ligne, c'est plus rapide."

Pour le commerce :
Le stock ça coute cher, les charges salariales et locatives d'un commerce sur notre bassin (qui se font de plus en plus rare) sont aussi une difficulté.

Source les Echos : "Ce qu'ils apprécient lorsqu'ils achètent en ligne ?
Le prix pour 78 % d'entre eux, l'étendue du choix (59 %) et les possibilités de livraison (51 %).
Avant l'acte d'achat sur internet, 56 % des consommateurs s'assurent de la qualité du produit en consultant les avis et les commentaires de clients sur le site du commerçant.
Près de la moitié d'entre eux (47 %) s'informe aussi sur des comparateurs de produits en ligne."

Les modes de consommation changent, certains commerçants l'ont compris,
ils utilisent "le réèl et le virtuel" et ils sont nombreux à Annecy !


Certains commercants de proximités nous racontent que c'est indispensable pour vivre et que leurs boutiques en ligne apporte 30% du chiffre d'affaire en complément du commerce "physique", achats ou réservations/commandes comprises.
Nous pensons que c'est la seule solution viable vu les changements de comportements.

Dans ses conditions nous pensons que la polémique sur l'installation d'un centre de logistique d'Amazon sur notre bassin est un faux débât,
même si ils doivent respecter certains élements côté transport/carbone et durablité autour de leurs activités ainsi que les conditions salariales qui ne plaisent pas disent certains..


Allons nous empêcher aussi les commerces de proximité d'utiliser la toile pour faire un complément de chiffres d'affaires ?


Combien d'entre eux utilisent déjà les plateformes comme Amazon pour vendre sur notre bassin ?
Ou d'utiliser des services comme "leboncoin" pour vendre; quand on voit le nombre d'annonces/jour/habitants de nos communes !?

Combien d'annéciens achètent régulièrement en ligne ?
Ils seraient aussi nombreux que la moyenne nationale ! (presque 56%).

Quel est l'impact carbone pour ses achats si un centre logistique n'est pas suffisament proche du client ?

Beaucoup de questions dont nous n'avons pas toutes les réponses, nous sommes pas des experts dans le domaine mais on sait que dans nos familles on ne connait pas grand monde qui n'a pas fait "le pas" de la commande sur internet.
Mais ils seraient quand même nombreux dans notre commune à ne pas le faire, pourquoi ? par peur du paiement, peur de l'utilisation de leurs données personnelles ou tout simplement par méconnaissance de l'outil informatique et internet,
mais l'envie est bien là et la progression est fulgurante !

 

 

(en cours de correction)

La Compagnie de Phalsbourg pensait a un début des travaux au « printemps 2019 » pour une livraison programmée « fin 2020 – début 2021 », le retard est entamé, les travaux démarreront-ils cette année ?

Un doument PDF en ligne (publique) à cette adresse ici, sur le site de auvergne-rhone-alpes.developpement-durable.gouv.fr (vous avez peut-être déjà vu), mais pour une lecture plus facile, découvrez les plans du projet Open Sky du Grand Epagny ci-dessous  :

Rappel : Une association haut-savoyarde a engagé, durant l’été 2019, un recours contre le permis de construire déposé par la Compagnie de Phalsbourg pour son projet Open Sky dans la zone commerciale du Grand Epagny, à Epagny Metz-Tessy près d’Annecy.
Le permis de construire, délivré le 21 mai 2019 par la Ville d’Epagny Metz-Tessy, fait l’objet d’un recours déposé le 16 juillet 2019 devant la cour administrative d’appel de Lyon. Il a été engagé par l’Association de défense du commerce traditionnel de proximité et de protection des zones agricoles, naturelles et humides (ADCoTP). (Essor Savoyard). La CCI Haute-Savoie est propriétaire d’une emprise foncière de 24 000 m² au sein de la zone commerciale du Grand Épagny sur laquelle avait été construit dans les années 80 le centre régional de dédouanement.
Composé initialement de 6 000 m² répartis sur trois bâtiments, le site compte aujourd’hui, à la suite d’un incendie, deux bâtiments existants de 3 427 m² et cinq locataires.

Copyright  la Compagnie de Phalsbourg 

on peut lire sur ce document :

 

"OPEN SKY GRAND EPAGNY est né de la rencontre entre un territoire unique, une ambition architecturale et une approche environnementale engagée.

Entre le dynamisme de l’agglomération annécienne et la beauté des franges des Alpes, OPEN SKY GRAND EPAGNY sera la nouvelle composante commerciale et loisir du Grand Epagny, zone commerciale d’envergure régionale mais de conception ancienne.

OPEN SKY GRAND EPAGNY s’inspire de son environnement. Les courbes de sa vêture font allusion au paysage de montagne environnant. Son mail central, parcours sinueux entre lac et massif boisé, rappelle la plaine originelle d’Epagny.

OPEN SKY GRAND EPAGNY a été conçu pour répondre aux nouvelles aspirations des visiteurs, habitants, clients, employés…

Sa conception a été guidée par trois objectifs :

1 Créer un ensemble parfaitement intégré dans son environnement urbain, paysager et économique, porteur de continuités

2 Imaginer un écrin d’architecture et de nature à taille humaine, propice aux rencontres, aux surprises et aux expériences authentiques, associant commerce, loisir et restaurants

3 Bâtir la France de demain, en créant un ensemble aux performances environnementales et thermiques exemplaires pour le Grand Epagny A travers ces objectifs ambitieux, notre volonté est de faire d’OPEN SKY GRAND EPAGNY le nouveau modèle de développement du Grand Epagny.

A l’échelle de l’agglomération d’Annecy, le Grand Epagny constitue une de ses entrées de ville.

Pour le visiteur venant de l’ouest, la zone commerciale est le premier contact visuel avec Annecy. Il représente donc un enjeu d’image important.

OPEN SKY GRAND EPAGNY propose donc une façade iconique sur la Route de Bellegarde. Sa façade dynamique est une allégorie de la vitalité économique d’Annecy. Légère, elle s’anime la nuit et laisse entrevoir l’effervescence qui se déroule, le soir venu à l’intérieur d’OPEN SKY GRAND EPAGNY.

Par ces traits de lumière subtils, elle donne une vraie réalité urbaine et restructure fortement l’entrée d’agglomération.

Visible depuis les hauts d’Epagny, OPEN SKY GRAND EPAGNY restructure le paysage de la plaine, avec son relief de courbes et de végétation.

Fortement imprégnée par ce paysage, les courbes de sa vêture jaillissent au milieu des toitures planes de la zone commerciale. OPEN SKY GRAND EPAGNY redessine l’horizon de la zone commerciale pour les habitants d’Epagny et annonce sa mue.

Ces terrasses végétales masquent le parking silo depuis les hauts d’Epagny. A l’inverse, elles offrent des points de vue exceptionnels sur le grand paysage pour les clients du Grand Epagny.

A l’écart des nuisances visuelles et sonores de la circulation automobile, le client porte le regard sur la Mandallaz ou le Parmelan. Au sol, OPEN SKY GRAND EPAGNY se structure autour d’un mail piéton généreux.

Deux larges entrées sont positionnées aux extrémités du mail. Au nord, le client est accueilli par des fontaines. Ils aimantent les piétons à l’intérieur du mail où rapidement se mêlent iles végétales et lacs.

Là, complètement déconnectés de la circulation automobile, les restaurants et leurs terrasses, les espaces de détente invitent les clients dans un écrin de verdure et d’architecture.

En vis-à-vis des restaurants, les façades commerciales se déroulent le long du mail jusqu’au parking silo.

En étage, les surfaces de loisirs profitent des vues sur le grand paysage et d’un accès aux terrasses. Depuis l’Avenue du Jura, au sud, une seconde entrée ouvre OPEN SKY GRAND EPAGNY sur les commerces existants.

Ici, les voitures disparaissent grâce au parking silo d’environ 600 places dont les niveaux exploitent parfaitement la hauteur offerte par le PLU.

Les aires de livraison, masquées par la vêture qui se retourne, sont complètement masquées et largement indépendantes des flux clients.

Véritable cocon de verdure au centre de la zone commerciale, OPEN SKY GRAND EPAGNY et sa végétation excep- tionnelle préfigure le renouveau de la zone commerciale. "

opensky01

opensky03

opensky04

opensky05

opensky06

 

Page 1 sur 8

Météo ANNECY et+

 

Prévisions des pluies pour les 3 prochaines heures

prevision des pluies

 

Partenaire du Canard du Lac : SunAlpes Radio - La 1ère Webradio des Alpes et de Suisse ici