jeudi, 30 janvier 2020 12:34

Le tramway ne verra jamais le jour à Annecy ! Spécial

La plus grande promesse non-tenue de Jean-Luc Rigaut de 2008 ne verra pas le jour après 2020 !

Nous pensons que le tramway ne verra jamais le jour à Annecy,
une nouvelle promesse de campagne, un "vent" qui souffle depuis de nombreuses années et qui recommence dans cette campagne..

 

Au projet de Jean-Luc Rigaut Annecy 2020 :
"Depuis juin 2019, l'agglomération d'Annecy étudie un nouveau schéma directeur
des transports intégrant un tramway et des parkings relais en bout de ligne."

------

La liste "Les Annéciens" de Denis Duperthuy mise sur le tramway
pour sa campagne Annecy 2020.

Comment pouvez-nous croire encore au projet tramway ?

 

Nous pensons,

un seul projet "lourd" de mobilité parmi les candidat(e)s doit aller au bout des études, le SUPRAWAYS, ce sytème de "cabines suspendues autonomes" répond clairement aux besoins, des coûts plus raisonnables, des travaux moins impactants, des coûts de fonctionnement modérés.. (nous avons vérifiés ses éléments)

Selon les études sur la faisabilité et le coût, si la volonté politique est forte, ce projet moderne, novateur proposé par la candidate Frédérique Lardet serait "une vitrine" de la mobilité pour Annecy.

supraway2020

 

Revenons un peu sur l'historique du tram-train :

Publié le 30/10/2008 dans l'Express :

Ce qu'il a dit : « Nous porterons un projet ambitieux de développement des transports sur le bassin du lac d'Annecy pour offrir, à l'horizon 2020, un réseau au service d'une mobilité durable. Il s'agit donc de réaliser dans le même temps un tram-train pour les déplacements quotidiens de Groisy à Saint-Jorioz et de Seynod à Epagny et à La Balme-de-Sillingy. »
Ce qu'il a fait : le projet de Jean-Luc Rigaut est pour le moins ambitieux... et flou. De quoi s'agit-il ? D'un tramway sur rails qui emprunterait, lorsqu'elles existent, les voies ferrées de la SNCF. En réalité, il faut distinguer plusieurs parcours.

Entre Saint-Jorioz et Annecy (au bord du lac), le conseil général s'apprête à étudier la création d'un bus en site propre. « Environ 1,5 million d'euros devrait être débloqué, ce qui montre la volonté de mener le projet à son terme », indique un élu. Sauf surprise, le département s'oriente donc vers la mise en place d'un bus et non du tram-train promis par Jean-Luc Rigaut. Plus au nord, entre Annecy et La Balme-de-Sillingy, c'est à nouveau le bus qui semble être privilégié. « L'élargissement de la voirie est d'ailleurs à l'étude », précise encore cet élu.
Finalement, c'est sur l'axe allant de Seynod au nord de l'agglomération que le tram-train est le plus facilement envisageable. Entre Annecy et Groisy, en passant par Pringy et Saint-Martin, il existe en effet une voie SNCF (celle qui va jusqu'à La Roche-sur-Foron). Au sud, il est également possible d'utiliser la ligne qui relie la zone industrielle du Vovray. Problème : ce n'est pas là que se concentrent les principaux problèmes de circulation...

Publié le 24/11/2009 dans le Blog de Thierry Billet

"Le bureau de l'agglo du 9 octobre 2009 a validé le lancer d'une étude sur le schéma général des transports pour 2030 et une étude spécifique sur le "tram train" sous maitrise d'ouvrage de Réseau Ferré de FRANCE."

Publié le 07/10/2011 dans le site enviscope.com
“ Le maire a décidé de ranger le dossier du Tram-Train au placard. Cette annonce a été faite de manière indirecte, via le communiqué de presse vantant les soi-disant retombées positives de la candidature aux JO. ”
Denis Duperthuy : L’élu socialiste souligne le caractère irréaliste du projet de tram-train. ” A 20 millions d’euros du kilomètre, nous savions que le maire faisait une promesse qu’il ne pourrait pas tenir. Or, la question d’un système plus efficace de transports en commun sur notre ville reste une question centrale. C’est pourquoi nous avions proposé une solution plus réaliste que nous continuons à porter, celle du Trolleybus dont le coût est estimé entre 1 et 2 millions du kilomètres”

Publié le 04/07/2018 - Blog de Denis Duperthuy L'étude Tram-Train

Une promesse de campagne de M. Rigaut de 2008... il y a 10 ans.
Alors que 87 500 € étaient budgetés en janvier pour mener une étude sur la faisabilité de cet équipement (pas la réalisation, la faisabilité...), ils ont été supprimés en juin... Donc toujours pas d'étude... encore moins de réalisation. Une promesse oubliée... Je rappelle qu'à l'époque je mettais en avant les trolleybus (comme à Genève) et que M. Rigaut m'avait dit qu'une telle réalisation était impossible, alors que le tram-train était réalisable dans le mandat... d'avant !"

Publié le 06/12/2018 dans Le Dauphiné

Grand-messe du Grand Annecy : Jean-Luc Rigaut annonce une étude sur le tramway !
devant un peu plus de 900 personnes à l'espace rencontre à Annecy le Vieux.

--------------------------

Depuis maintenant plus de 10 ans,
il ne s'est rien passé, si, des "rustines" côté mobilité,


une volonté de faire des études et des constructions ici et là sans prévision d'un tracé éventuel pour un tramway ou un tram-train, sur notre bassin.
Sauf erreur de notre part, l'emprise au sol est au minimum 2,30m pour un tramway, stations et autres éléments de sécurité en sus..
On imagine les modifications incroyables de la voirie sur le bassin et le délais des travaux qui impacterons considérablement la vie des annéciens, la vie touristique et la vie économique.

 

Pour limiter les coûts ?


L'idée de la voie de chemin de fer existante est-elle adapté au besoin et tracé du déplacement Urbain de la commune nouvelle (Type tram-train), clairement non, sauf peut-être pour le bord du lac,
mais à l'intérieur de la commune nouvelle, des communes ne seront pas desservis il faut étendre, pour preuve, le plan pour la dernière étude en cours à l'agglomération.

 

Le coût et des travaux titanesques


Aujourd'hui un projet de tramway sur Annecy avec ou pas un tracé au bord du lac ne sera certainement pas de seulement 20 millions d’euros du kilomètre, mais d'un montant considérable !
Nous sommes convaincus, vu la taille de la commune nouvelle, que les recettes d'un tram ne couvriront pas les frais titanesques de fonctionnement, de charges, d'études, de conception et de mise en place.

 

Encore une fois, on veut nous faire croire à la demande d'études inutiles et couteuses que ce projet verra le jour.

stopper votre flûte !

Nous, citoyens,

on en a marre de toutes ses promesses de campagnes

et ses millions dépensés inutilement dans des études

"de bonnes figures".

 

 En cours de modifications

Partenaire du Canard du Lac : SunAlpes Radio - La 1ère Webradio des Alpes et de Suisse ici